Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation

  • : HALIDI-BLOG-COMORES, Blog des COMORES
  • HALIDI-BLOG-COMORES, Blog des COMORES
  • : BLOG DES COMORES GERE DEPUIS LE 01 DECEMBRE 2013 PAR MARIAMA HALIDI
  • Contact

A SAVOIR

QU'EST CE QUE LA LANGUE COMORIENNE ?

Pour répondre à cette question pertinente, nous vous proposons ci- dessous l'interview du grand linguiste et spécialiste de la langue comorienne, Mohamed-Ahmed Chamanga

 

 
INTERVIEW DE CHAMANGA PAR RFO EN 2004
 
 
 Le comorien est une langue composée de mots africains, de mots arabes voire parfois de mots portugais et anglais. D'où vient la langue comorienne ?

M.A.C : Le fonds lexical de la langue comorienne est essentiellement « africain » comme vous le dites, et plus précisément bantu. Les emprunts au portugais ou à l'anglais sont relativement faibles. Par contre, l'apport arabe est très important. Cela s'explique par la très forte islamisation des Comores, depuis la Grande Comore(Ngazidja) jusqu'à Mayotte (Maore) en passant par Mohéli (Mwali)et Anjouan (Ndzuwani). Malgré ces emprunts, le comorien (shikomor) reste, sur le plan de sa structure grammaticale, une langue bantu.

Qu'appelle t-on une langue bantu ?

M.A.C : Le bantu est une famille de langues, la plus importante d'Afrique. Les langues qui composent cette famille couvrent pratiquement toute la partie australe du continent noir.

Y a t-il encore aujourd'hui en Afrique ou à Madagascar des populations qui parlent une langue similaire au comorien ?

M.A.C : Bien sûr ! On trouve par exemple le swahili en Tanzanie, le lingala au Congo Démocratique, le kikongo au Congo, le zulu en Afrique du Sud, le shona au Zimbabwe-Mozambique, le tswana au Botswana, le kinyarwanda-kirundi au Rwanda-Burundi, etc. Comme ces langues appartiennent à la même famille, elles ont forcément beaucoup de points communs dans la structure des mots, leurs répartitions dans les phrases, les accords grammaticaux, etc. Elles ont aussi un minimum de vocabulaire commun.
Prenons par exemple le mot bantu ! Ce mot est attesté dans certaines langues, comme le lingala, et il signifie « hommes ». C'est le pluriel du mot muntu qui veut dire « homme » au singulier. Dans d'autres langues, ces mots se déclinent au pluriel en watu (swahili), wantru ou watru ou en encore wandru (shikomor) ; au singulier, nous avons respectivement mtu, muntru, mtru, mndru.
Prenons encore l'exemple de la phrase kinyarwanda suivante qui signifie : « Combien d'hommes ? » : Abantu bangahe ? Nous avons en comorien les équivalences suivantes :Wantru wangapvi ?Watru wangapvi ?Wandru wanga(pvi) ? et en swahili :watu wangapi ?

Ne pensez-vous pas qu'il y a beaucoup de ressemblance dans tout ça ?

M.A.C : A Madagascar, jusqu'au milieu du XXe siècle, il y avait quelques poches bantuphones sur la côte nord-ouest. Mais les langues africaines qui y étaient parlées, le swahili à Marodoka ou le makua à Maintirano, ont aujourd'hui disparu. Le malgache appartient à une autre famille de langues : les langues austronésiennes comme par exemple les langues indonésiennes.

Le comorien est souvent comparé au swahili, parfois on a même dit que le comorien en était dérivé ?

M.A.C: Selon les résultats des recherches des trois dernières décennies, il est prouvé que le comorien et le swahili sont génétiquement issus d'une même souche-mère, d'où leur très grande parenté. Mais les deux langues se seraient séparées aux environs du XIIème siècle. On peut donc dire que ce sont deux langues soeurs. Si la confusion a pu se maintenir jusqu'à une période pas très lointaine, c'était à cause de la très grande proximité des deux langues, mais aussi parce que les sultans des Comores parlaient swahili et beaucoup de correspondances et traités avec les pays voisins ou les puissances étrangères étaient rédigés en swahili qui étaient à l'époque la plus importante langue de communication et du commerce de cette région de l'océan indien occidental.
Par combien de personnes est parlée la langue comorienne?
M.A.C:On peut estimer que la langue comorienne est parlée aujourd'hui par un million de personnes environ : les 750 000 habitants de l'archipel des Comores plus la très importante diaspora comorienne, que l'on peut retrouver notamment à Madagascar, à Zanzibar ou encore en France.

Est-elle enseignée à l'école ? Si non pourquoi ?

M.A.C: Malheureusement, elle ne l'est pas. Pourquoi ? Parce que : Premièrement, la colonisation française, avec sa mission « civilisatrice », n'avait jamais reconnu au peuple dominé une quelconque culture ou civilisation et que les langues des dominées n'étaient pas des langues mais, avec un sens très péjoratif, des dialectes qui n'avaient ni vocabulaire développé ni grammaire.
Deuxièmement, le pouvoir très centralisateur de l'Etat français avait imposé le français comme la seule langue de l'administration partout. Cela était vrai dans les colonies, mais aussi en métropole. C'est ainsi qu'on a banni l'enseignement du breton en Bretagne, du basque au Pays Basque (Sud-Ouest de la France).
Troisièmement enfin, nous avons nous-mêmes fini par admettre que notre langue est pauvre et sans grammaire. Elle ne peut donc pas être enseigné. Il faut encore souligner qu'avec l'instabilité chronique des Comores indépendantes, aucune réflexion sérieuse n'a pu être menée sur la question. Pourtant, les pédagogues sont unanimes : pour permettre l'épanouissement des enfants, il est nécessaire que ces derniers puissent s'exprimer pleinement dans leur langue maternelle...

Y a t-il une ou des langues comoriennes ?

M.A.C:Nous avons la chance d'avoir une seule langue comorienne, depuis Ngazidja jusqu'à Maore. Mais comme toute langue, le comorien se décline en plusieurs dialectes qui en sont les variantes régionales : le shingazidja à la Grande Comore, le shimwali à Mohéli, le shindzuani à Anjouan et le shimaore à Mayotte.

Comment expliquer l'apparition de divers dialectes sur un territoire aussi exiguë que les Comores ?

M.A.C : Ce phénomène n'est pas spécifique au comorien. Toute langue est formée de plusieurs dialectes. La dialectalisation s'accentue lorsqu'il y a peu de communications et d'échanges entre les régions. A l'inverse, le déplacement d'une population qui parle un dialecte donné vers une autre région où l'on parle un autre dialecte peut également entraîner des changements dans les deux dialectes. Pour le cas des Comores, le facteur du peuplement par vagues successives au cours de l'histoire explique aussi le phénomène.
Les différences dialectales peuvent aussi s'observer à l'intérieur de chaque île. C'est ainsi, par exemple en Grande Comore, que la manière de parler des gens de Mbéni dans la région du Hamahamet diffère du parler des gens de Fumbuni dans la région du Mbadjini. Il en est de même à Anjouan entre les gens de Mutsamudu, sur la côte nord, et ceux du Nyumakele, dans le sud-est de l'île, ou encore, à Mayotte, entre Mamoudzou et Kani Bé ou Mwana-Trindri dans le sud, etc.

Un mot sur la langue mahoraise.

M.A.C:Le shimaore appartient au même sous-groupe dialectal que le shindzuani. C'est dire qu'il faut souvent écouter attentivement pour percevoir les différences entre ces deux dialectes. Le shimaore fait ainsi partie intégrante de la langue comorienne.

Le comorien s'enrichit-il ou s'appauvrit-il (avec le phénomène de créolisation de la langue) ?

M.A.C : Parler à l'heure actuelle de créolisation de la langue comorienne est quelque peu exagéré. Certes elle ingurgite aujourd'hui beaucoup de mots d'origine française. Mais cela reste « raisonnable ». Le comorien a emprunté énormément de vocabulaire d'origine arabe, environ entre 30 et 40 % du lexique, pourtant on ne parle pas de créole arabe, et cela à juste titre. En effet, ce qui fonde une langue, ce ne sont pas seulement les mots. Ce sont surtout sa structure grammaticale et sa syntaxe. De ce point de vue, le comorien ne ressemble ni à l'arabe ni au français.
On ne peut pas dire que le comorien s'appauvrit. Essentiellement oral, il répond parfaitement à nos besoins de communication. Il est toutefois évident qu'une langue écrite possède un stock lexical beaucoup plus étendu qu'une langue orale. Ne vous inquiétez pas pour le comorien. Si un jour, on décide de l'écrire, de l'enseigner et de l'utiliser dans l'administration, il ne pourra que s'enrichir. Il s'enrichira en se forgeant des mots nouveaux ou en empruntant d'autres ailleurs, comme cela se fait dans les langues dites de « grande civilisation ».

Où en est actuellement la recherche sur la langue comorienne ?

M.A.C: La recherche sur la langue comorienne avance ; trop lentement peut-être, mais elle avance. Nous avons aujourd'hui une meilleure connaissance sur elle qu'il y a vingt ans. Malheureusement, c'est un domaine qui intéresse peu de monde, aussi bien chez les nationaux que chez les chercheurs étrangers.

Pensez-vous qu'un jour tous les Comoriens parleront la même langue ? Et sur quoi se fonderait cette sédimentation en une seule langue « nationale » ?

Mohamed Ahmed-Chamanga : Nous parlons déjà la même langue. Ce qui nous manque, c'est une langue standard, comme en Tanzanie avec le swahili, à Madagascar avec le malgache, ou en encore au Zimbabwe avec le shona, etc. Pour arriver à ce stade, il faut qu'il y ait une réelle volonté politique, une prise de conscience chez les Comoriens de vouloir mieux apprivoiser leur propre culture et que soit mise en place une équipe de chercheurs qui se pencherait sur la question et qui proposerait cette langue standard qui serait utilisée dans tout l'archipel des Comores.

Recherche

BIENVENUE SUR MON BLOG

NA MKARIBU HARI MWA YI BLOG YANGU 
Cet outil va me permettre de vous faire decouvrir mon pays natal  et partager quelques unes de mes passions.......à ma façon !!!!
 

Pour revenir à la page d'accueil  cliquez  ICI

Pour recevoir réguliérement les articles que nous diffusons, merci de vous inscrire à la newsletter (Attention : laissez les deux cases (newsletter et articles) cochées) .

Halidi Mariama (HALIDI-BLOG-COMORES)

 

 

 

MESSAGE IMPORTANT :

 

DEPUIS LE 01 DECEMBRE 2013, ALLAOUI HALIDI A CEDE LA RESPONSABILITE DE VOTRE BLOG A MADAME MARIAMA HALIDI.

 

MERCI DE VOTRE FIDELITE

 

 

CI-DESSOUS LES NEWS  RECENTES  DES COMORES

 

 

gala_final-_maquette--2-.jpg

A PROPOS DE OUANI

Ouani et ses grands hommes
 
 
L’être humain est insignifiant puisque le corbeau et beaucoup d’autres espèces d’arbres vivent plus longtemps que lui. De ce court séjour dans ce bas monde à la différence d’autres êtres vivants, l’homme peut marquer de son empreinte l’histoire.
A OUANI, ce genre d’homme malgré sa rareté, a existé et continu à exister jusqu’à nos jours. En ouvrant ce nouveau chapitre, quelques dignitaires en collaboration avec le comité de pilotage de la ville ont tenu à rendre hommage beaucoup d’hommes et de femmes qui ont fait du bien à cette ville.
En dehors de tout jugement, ils ont fait de leur mieux pour que Ouani devienne l’une des grandes villes les plus rayonnantes des Comores et Ouani l’est grâce à eux. Elle doit continuer à l’être pour nous et les générations à venir.
A titre posthume, nous tirons la révérence devant Saïd Toiha (Baco Moegné), Saïd Abdou Bacar Nomane, Saïd Abdou Sidi et Saïd Andria Zafi.
 
Le premier pour avoir créé la première école privée de la ville dans l’objectif de ne plus avoir un enfant de six à sept ans non scolarisé, le second qui a été le premier à être ministre et dont les louanges dépassent les frontières de la ville, le troisième a accompagné plusieurs années la jeunesse et le dernier a beaucoup contribué au niveau de l’enseignement primaire par son dévouement et son engagement à instruire ceux qui l’ont fait pour nous. Cette liste vient de s’ouvrir et n’est pas prête de se fermer ; beaucoup d’autres personnes disparues ou vivant tels que les enseignants apparaîtront à la prochaine édition.
Ansaly Soiffa Abdourrahamane
 
Article paru en 2003 dans le n° 0 de Jouwa, bulletin d’information de OUANI
 
 
 
 
LES ENFANTS DE LA VILLE DE OUANI
ET L’HISTOIRE   DES COMORES
 
 Beaucoup d’enfants de la ville de OUANI ont marqué et marqueront toujours l’histoire de leur pays : les îles Comores.
 
 En voici quelques uns dans différents domaines.
 La liste n’est pas exhaustive
 
 I) LITTERATURE
 
LITTERATURE ORALE
 
ABDEREMANE ABDALLAH dit BAHA PALA
 
Grand connaisseur du passé comorien décédé brusquement en 1988.
Actuellement, un projet de publication de sa biographie est en étude.
On trouve beaucoup de ses témoignages sur l’histoire des Comores dans le tome 2 de l’excellente thèse de SIDI Ainouddine sur la crise foncière à Anjouan soutenue à l’INALCO en 1994 
 
LITTERATURE ECRITE
 
Mohamed Ahmed-CHAMANGA
 
Grand linguiste des Comores
 
 Né à Ouani (Anjouan) en 1952, Mohamed Ahmed-Chamanga, diplômé de swahili et d'arabe, a fait des recherches linguistiques sur sa langue maternelle. Il enseigne la langue et la littérature comorienne à l'Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco). Il est l'auteur d'une thèse, de plusieurs articles, ainsi que d'un recueil de contes de l'île d'Anjouan : Roi, femmes et djinns (CLIF, 1998). Président de l'Association Fraternité Anjouanaise, Mohamed Ahmed-Chamanga a fondé, en 1997, le journal Masiwa.
 Il enseigne actuellement la langue et la littérature comoriennes à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales de Paris (INALCO).
 
AINOUDINE SIDI
 
 Historien & grand spécialiste de l’histoire foncière des Comores 
 
 Né à OUANI, en 1956. Il a fait des études d’histoire à l’université de DAKAR (SENEGAL) et a préparé un doctorat d’études africaines à l’INALCO (PARIS)  Il est actuellement chercheur et Directeur du CNDRS (Centre National de Documentation et de Recherches Scientifiques) à MORONI.
 
 II) MUSIQUES & CHANTS
 
DHOIFFIR ABDEREMANE
 
Un des fondateurs de l’orchestre JOUJOU des Comores.
Avec ses chansons axées sur la contestation sociale. Il fait partie des premiers artistes qui ont introduit aux années 60 une nouvelle forme de musique aux COMORES.
 
C’est un homme très discret mais plein de talents. On se souviendra toujours de ses productions à la salle AL CAMAR de MORONI.
 
FOUDHOYLA CHAFFI
 
 Une des premières femmes comoriennes à avoir fait partie d’un orchestre musical.
 Il s’agit là d’un engagement incontestable de la part d’une femme comorienne.
 Elle a commencé à jouer un rôle important dans la chanson à partir de 1975 comme chanteuse principale de l’orchestre JOUJOU des Comores.
Sa voix d’or résonne toujours dans le cœur de tous ceux qui ont vécu dans notre pays de 1975 à 1978. On ne passait pas en effet, une seule journée sans entendre une de ses chansons sur l’égalité des sexes, l’unité des Comores, le changement des mentalités… à la radio nationale.
 
 III) POLITIQUE
 
Le sultan ABDALLAH III
 
 De mère ouanienne, il est l’un des grands sultans qui ont régné dans l’archipel des Comores au 18eme siècle et plus précisément sur l’île d’Anjouan.
 
SITTOU RAGHADAT MOHAMED
 
La première femme ministre et élue député des COMORES
 
Né le 06 juillet 1952 à OUANI. Elle a enseigné pendant plusieurs années le français et l’histoire géographie dans différents collèges du pays avant d’être nommée secrétaire d’Etat à la condition féminine et à la population en 1991.
De 1991 à 1996 elle a assumé de hautes responsabilités politiques : Haut commissaire à la condition féminine, Ministres des affaires sociales, conseiller spécial du président de la république, secrétaire général adjoint du gouvernement, élue députée ….
Actuellement, elle est enseignante à l’IFERE et Présidente du FAWECOM.
 
Article publié sur le site de l'AOFFRAC (www.aoffrac.com)
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 12:58
 
Les résultats du BAC, session 2012 de l'île de Ndzuwani, sont proclamés hier soir (dimanche 5 août 2012) dans les environs de 22 heures (heure des Comores) après une longue attente. Ils étaient attendus à 20 heures.
 
Selon les informations qui sont en notre posséssion, cette année, les résultats sont encore très catastrophiques même si on enrégistre une petite amélioration par rapport à l'année dernière. On est en effet passé d'un taux de réussite de 4% à 6%.
 
Enseignement général
 
 En série A1, 60 candidats sont admis sur 662 inscrits soit 9,06% ; 230 candidats sont autorisés à passer les épreuves du 2ème groupe (34,74%) et 372 candidats sont éliminés.
 
 En série A4, 71 candidats sur 3.318 sont admis soit 2,15%, 583 candidats sont autorisés (17,66%) à passer les épreuves du 2ème groupe et 2648 candidats sont récalés.
 
En série C, il y a eu 18 admis sur 28 soit 64,29%, 6 autorisés à passer les épreuves du 2eme groupe (21,43%) et 4 éliminés.
 
En série D, 88 candidats sont admis sur 361 soit 24,44%, 85 candidats sont autorisés à subir les épreuves du 2ème groupe soit 23,61% et 187 candidat sont éliminés.
   
Enseignement technique
 
En Sciences et Techniques de Construction (STC), 25 sont admis sur 34.  3 doivent passer les épreuves du 2ème groupe soit 8,82% et 6 sont éliminés.
 
En Sciences et Techniques Industrielles (STI) sur 25 inscrits on a 6 admis, 14 autorisés à aller au oraux du 2ème groupe soit 56,00% et 5 sont éliminés.
 
Je présente mes sincères félicitations à mon neveu Azmir Nassurdine qui fait partie des 18 lauréats de la série C et souhaite bonne chance et bon courage à  ma cousine Aicha Oirdi qui doit passer les épreuves du 2ème groupe (série A4).
 
Halidi Allaoui
HALIDI-BLOG-COMORES
Repost 0
Mariama HALIDI HALIDI - dans EDUCATION
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 12:53

Ci dessous  le calendrier des examens nationaux de fin d'année pour 2012 aux Comores :

 


A-Examens Professionnels des enseignements (CAP et CAE) :Samedi 30 juin 2012B-

  


B-Examen de passage en 6ème et CEPE :Lundi 9 juillet 2012

 


C-Baccalauréat Général et Technique :

 


1°/Épreuve d’EPS pratiques : Dimanche 1er juillet au jeudi 5 juillet et samedi 7 au mardi 10 juillet 2012


2°/Épreuve écrites : BAC ... Lire la suite en bas:

A-Examens Professionnels des enseignements (CAP et CAE) :
Samedi 30 juin 2012


B-Examen de passage en 6ème et CEPE :
Lundi 9 juillet 2012

C-Baccalauréat Général et Technique :

1°/Épreuve d’EPS pratiques :
Dimanche 1er juillet au jeudi 5 juillet et samedi 7 au mardi 10 juillet 2012

2°/Épreuve écrites :
BAC Général : Samedi 14 au mardi 17 juillet 2012
BAC Technique : Samedi 14 au jeudi 19 juillet 2012

3°/Épreuve théorique d’EPS et épreuve facultative de Dessin :
Jeudi 26 juillet 2012

4°/Épreuves orales du 2ème groupe :
Samedi 4 au mardi 7 août 2012
D-BEPC et CAP techniques :
1°/Épreuve d’EPS pratiques :
Mercredi 11 au vendredi 13 juillet et mercredi 18 au vendredi 20 juillet 2012

2°/Épreuve écrites :
BEPC : Samedi 21 au lundi 23 juillet 2012
CAP techniques : Samedi 21 au mercredi 25 juillet 2012

3°/Épreuve théorique d’EPS :
Jeudi 26 juillet 2012

4°/Épreuves orales du 2ème groupe :
Jeudi 2 au samedi 4 août 2012

La clôture de la session 2012 est fixée le dimanche 12 août 2012.
Repost 0
Mariama HALIDI HALIDI - dans EDUCATION
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 14:52

ÉDUCATION À NGAZIDJA AUX COMORES : LE GOUVERNEUR APPUIE L’INSPECTION PÉDAGOGIQUE

Réflexion sur la problématique du Rendement scolaire aux Comores

Opinion libre de Dr. Mohamed Ali Mohamed, Ph.D.
Professeur-Chercheur en éducation

 

Toronto, le 14 janvier 2012

À Dr. Ikililou Dhoinine, Président de l’Union des Comores,
Courriel : presidence@comorestelecom.km

À Monsieur Mouigni Baraka Said Soilihi, Gouverneur de l’île de Ngazidja,

À Monsieur Salami Mohamed, Commissaire à l’Éducation, à la Formation Professionnelle et Technique, à la Culture, à l’Artisanat, chargé des affaires Islamiques S/c de Monsieur Mbaé Ahamada, Inspecteur pédagogique au Commissariat à l’Éducation de Ngazidja,

Au Syndicat National des Instituteurs des Comores (SNIC),

Aux Instituteurs de Ntsudjini S/c d’Ali Hamadi Saandi,

À Monsieur Ahmed Ali Amir, Journaliste d’Al-watwan,

À Monsieur Ali Moindjié, Journaliste d’Al-balad,

Monsieur le Gouverneur, c’est aujourd’hui que j’ai eu connaissance de votre équipe. J’ai constaté que vous êtes entourés par des Commissaires compétents. Des cadres qui ont fait leurs preuves au pays. Certains vont dire que ce docteur est déconnecté de la réalité du pays. Et que je reste à l’étranger avec mon doctorat et de vous envoyer des articles et propositions. Pourquoi, ne rentre-t-il pas au pays pour travailler ? Mais sachez aussi que la matière grise des Comores peut être utile en étant à l’étranger. Ça ne fait même pas un an depuis que vous êtes au pouvoir. Donc il est très tôt pour faire un bilan. Mais je vous rappelle aussi que cinq (5) ans passent vite pour gouverner.

Le 14 janvier 2012, le hasard a fait que je vienne de tomber sur le site Internet «http://gouvernorat-ngazidja.com» du gouvernorat de l’île de Ngazidja. Je vous félicite de cette initiative. J’ai eu un grand temps de plaisir à lire et à relire toutes les parties et sections composant ce Site.
En tant qu’enseignant de carrière dans l’enseignement primaire Comorien pendant de nombreuses années et spécialiste en Administration et politique scolaires, j’ai beaucoup appris par l’entremise de ce site. Je me suis rendu compte en lisant la Feuille de route pour les Actions en cours et perspectives (2011-2016) du gouvernorat que l’Éducation de la maternelle au primaire et au secondaire relève uniquement des compétences du gouvernorat de Ngazidja. Dans la Feuille de route du Gouvernorat de Ngazidja, on trouve les points suivants :

«4.2.6 : Commissariat à l’Education
•    Réhabilitation des établissements scolaires du primaire (UE-FADC).
•    Aménagement des centres de lectures, des CIPR (10) et des inspections pédagogiques.
•    Renforcement des capacités des encadreurs, des enseignants et du personnel administratif.
•    Elaboration de manuels scolaires pour le primaire(APC).
•    Dotation de manuels scolaires aux enseignants et aux élèves (Dubai-CARE).
•    Construction et équipement des salles de classes ECR intégré dans le primaire (6).
•    Elaboration des programmes et des manuels des ECR.
•    Formation des directeurs et des enseignants.
•    Elaboration d’un règlement intérieur des établissements.
•    Centre de lecture ouvert dans le primaire, collège et lycées (UE-PASSEC).
•    Prise en charge des enfants déscolarisés et non scolarisés par des cours de soutien.
•    Implication des autorités communales comme partenaires à part entière dans le système éducatif.
•    Construction des latrines et points d’eau (Croissant rouge-UNICEF-Fawecom)» (Feuille de route, p. 21)

Si j’ai bien compris, le niveau de l’enseignement supérieur et des enseignants chercheurs œuvrant à l’université relèvent du Ministère de l’éducation nationale. Je me demande alors, pourquoi cette appellation d’un Ministère de l’éducation nationale? Pourquoi ne pas avoir tout simplement, un Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche?

Dans le même site Internet, je viens de lire que «Le Gouverneur de l’île autonome de Ngazidja, Mouigni Baraka Said Soilihi a remis un véhicule 4X4 neuf et une partie de sa dotation de carburant aux services des inspections pédagogiques de l’île. Objectif : mieux contrôler le travail des enseignants tout au long de l’année scolaire. Deux autres 4X4 pourraient être disponibles dans les semaines à venir pour que le contrôle puisse se faire au niveau de toutes les régions. Selon le gouverneur, cet appui va permettre aux services chargés du contrôle pédagogique d’être présents sur le terrain pour suivre régulièrement le travail des enseignants. «On ne peut pas accepter les résultats actuels de l’enseignement public», martèle-t-on au gouvernorat indiquant que l’année dernière, le taux réel de réussite à l’entrée en 6e était de 18%, 15% au BEPC et 7% au Baccalauréat. Pour le Gouvernorat, ces véhicules ne seront pas affectés directement aux inspecteurs, mais vont être gérés par le commissariat à l’Education. Et ils seront parqués chaque jour à Mrodjou. «C’est sur ordre du commissariat que ces véhicules seront utilisés par les inspecteurs», insiste-t-on à Ngazi-Ngomé» (Mardi, 22 Novembre 2011 07:06)

Je retiens dans ce passage qu’en dépit des efforts déployés par l’État comorien par le biais du Gouvernorat de Ngazidja, et par les différents acteurs et partenaires éducatifs en vue de combattre les échecs scolaires, les taux de redoublement demeurent élevés et les taux de réussite des élèves, peu satisfaisants. Combattre l’échec scolaire reste l’un des défis que le système éducatif comorien doit relever dans ce nouveau millénaire ou du mandat du gouverneur Mouigni Baraka.

Ces données établies par le gouvernorat de Ngazidja relèvent pour l’année dernière des taux réels de réussite de 18% à l’entrée en sixième, de 15% au BEPC et de 7% au Baccalauréat. Selon ces données du gouvernorat, on nous parle de la remise d’un véhicule 4X4 neuf et une partie de sa dotation de carburant aux services des inspections pédagogiques de l’île. Deux autres 4X4 pourraient être disponibles dans les semaines à venir.

Le Commissariat à l’Éducation de Ngazidja nous a établi une liste de 13 points essentiels aux Actions en cours et perspectives (2011-2016) sur sa Feuille de route. Nous savons tous que le système éducatif est comparable à une industrie qui consomme un budget considérable, sans pour autant atteindre toujours les buts visés. Cependant, même si des 4X4 ou même si les budgets alloués sont importants, des problèmes persistent toujours dans le système et se manifestent sous forme de déperdition. Cette déperdition est considérée comme un point noir du système de l’enseignement aux Comores, fait qui rend les dépenses considérées inopérantes.

Malgré beaucoup d’efforts pour réformer l’enseignement, on dénonce l’échec des politiques éducatives élaborées après l’indépendance, l’incapacité du système à insérer le citoyen dans le monde économique et social et l’absence de promotion collective. On décrie les politiques scolaires pour leur inadaptation à la réalité économique et démographique.

À cet égard, quelles sont les politiques du Commissariat à l’éducation de Ngazidja pour expliquer l’échec du système par l’inadéquation des ses objectifs sans, dans bien des cas, examiner les causes qui peuvent venir de l’environnement social ou des caractéristiques individuelles de l’élève ou de l’école elle-même? Tout se passe comme si on considérait l’institution scolaire sans prendre en considération le contexte social où elle se trouve et les caractéristiques individuelles de sa clientèle.

Quelle est la part de responsabilité des enseignants dans l’explication de la réussite ou de l’échec scolaire au primaire aux Comores? Quel effet les enseignants des écoles primaires des Comores exercent-ils, par le biais de leurs caractéristiques sociales et professionnelles et leurs pratiques pédagogiques, sur le rendement scolaire des élèves? Qu’advient-il de l’effet de ces caractéristiques et pratiques lorsqu’on prend en compte d’autres facteurs contextuels (taille de la classe, possession de craie, qualité de tableau noir, proportion de mères et pères analphabètes et proportion d’élèves s’abstenant de prendre le petit déjeuner, etc.)? Telles sont des questions que le Commissariat à l’éducation à Ngazidja doit se poser et non la donation des véhicule des 4X4 et de carburant.

Ainsi, le Commissariat à l’éducation doit chercher à étudier de manière générale le phénomène des déperditions scolaires à Ngazidja (ou aux Comores) et s’interroge en particulier sur les relations entre l’échec scolaire et certains facteurs d’ordre individuel, social et scolaire.

Le Commissariat à l’éducation doit faire impérativement une étude de l’échec scolaire qui s’avère nécessaire dans le contexte de Ngazidja (ou Comorien) au moment où le phénomène de la déperdition se pose comme un obstacle majeur aux réformateurs qui cherchent à mettre sur pied un système scolaire capable d’absorber des effectifs de plus en plus croissants et au moment où le niveau de scolarisation détermine en grande partie l’occupation future. Dans ce contexte, le phénomène de l’abandon ou, plus généralement, de la déperdition scolaire constitue un problème non seulement pour l’individu mais aussi pour la société comorienne toute entière.

Les facteurs qui constituent à la création et au maintient des déperditions scolaires sont multiples et hétérogène de sorte que pour les expliquer, il faut faire appel aux composantes individuelles, socio-économiques, socioculturelles et scolaires. Ainsi, prendre en considération l’un ou l’autre de ces aspects nous amènerait, certes, à voir le problème sous un angle bien spécifique, mais ne permettait en aucun cas de le voir dans sa totalité.

ANALYSE DU BILAN ET PROPOSITIONS

Les États Généraux de l’Éducation aux Comores

L’école comorienne a fait l’objet de plusieurs séminaires et toujours dans la perspective de réformer le système éducatif. Ces séminaires ont été suivis par d’autres forums nationaux importants et ont abouti à l’organisation des États Généraux sur l’Éducation tenus à Moroni en 1994. C’était la préoccupation à l’égard de la qualité de l’éducation.
Dans le Rapport des États généraux, on a précisé que : «l’amélioration des processus d’apprentissage devrait également promouvoir le rendement des systèmes scolaires : les taux de redoublement devaient baisser et le niveau d’abandon scolaire devait être retardé jusqu’à l’acquisition des habilités de bases» (Rapport des États généraux, 1994, p. 28).

Ces États généraux étaient une occasion pour la première fois dans l’histoire des Comores indépendantes de permettre à toutes les couches sociales du pays de débattre des questions touchant plusieurs aspects du système scolaire comorien. Un an plus tard, la commission chargée du suivi des États généraux a produit un rapport comprenant plusieurs recommandations et identifiant plusieurs chantiers prioritaires pour améliorer le système scolaire des Comores. Les problèmes qui ont été soulevés au niveau de l’enseignement primaire et secondaire concernent essentiellement la qualité de la formation, la gestion des ressources et le processus d’évaluation.

Pourquoi parler de ces États généraux aujourd’hui? C’est pour signaler au Commissariat à l’éducation de Ngazidja et à ses décideurs politiques que les recommandations de ces États généraux sont encore valables à nos jours. Le gouvernorat de Ngazidja n’a pas besoin de refaire d’autres États généraux de l’éducation. Dans ce cas le gouvernorat va épargner beaucoup d’argent et investir dans d’autres domaines. Il suffit que le Commissariat à l’éducation se penche sur les recommandations des États généraux et faire travailler tous les inspecteurs et conseillers pédagogiques pour un suivi, bien sur avec des améliorations à faire. Plusieurs critiques sont soulevées à l’égard du faible taux de réussite aux examens nationaux du MEN.

Ces États généraux parlent de la réussite scolaire comme d’une condition nécessaire pour permettre aux Comores de s’inscrire dans le monde en évolution. C’est l’efficacité du rendement interne et externe qui est visé. Ils préconisent une réforme majeure qui vise la diplômation des élèves tout en maintenant la qualité de l’éducation. Il est question de lutte contre l’échec scolaire, de diminuer le nombre de ceux qui quittent l’école sans diplôme.

Dans la foulée des États généraux sur l’éducation, le Ministère de l’éducation propose un plan d’action sur la réussite éducative. Les conditions pour réaliser cet objectifs : «a) la motivation des jeunes; b) la valorisation du statut du personnel enseignant; c) l’implication des parents dans la vie de l’école» (Rapport des États généraux, 1994, p. 100).

Messieurs le Gouverneur de l’île de Ngazidja et le Commissaire à l’éducation, étant un enfant de Ngazidja et expert international en Administration et politique scolaire, dans les lignes qui suivent, je vous fais certaines recommandations. Vous pouvez les étudier avec les spécialistes du domaine de l’éducation dans notre pays. C’est une petite contribution et gratuite que je vous faite. Je ne vais pas vous facturer comme je le fais d’habitude. Cette contribution, c’est juste pour vous dire de faire travailler nos inspecteurs et conseillers pédagogiques. Vous devrez leur dire qu’il y a matière à réflexion pour rehausser le rendement académique de nos élèves.

UNE TABLE RONDE

Une table ronde (au lieu des États généraux) est nécessaire et s’impose car le système éducatif de Ngazidja est dans une léthargie depuis plusieurs années. Des pourparlers pour les organisateurs et les participants vont déboucher sur plusieurs recommandations pour le système éducatif de Ngazidja (et pourquoi pas des Comores) dans son ensemble. Lorsque je dis «le système éducatif dans son ensemble», il faut comprendre et voir les composantes suivantes : maternelle, primaire et secondaire (pour le Commissariat à l’éducation de Ngazidja), supérieur et unités de recherches. Je vais vous apporter dans mes modestes idées des propositions des solutions sur ces secteurs et composants.

Secteur 1 : maternelle et primaire

C’est un secteur clé car il conditionne le plus souvent le comportement de l’enfant (apprenant) tout au long de sa scolarité. Le terme maternelle ou pré-primaire n’as pas de sens aux Comores car la plus part des crèches, des maternelles ou pré-primaires sont soient quasi-inexistantes soient des structures privés. En dehors de grandes villes (Moroni, Mitsamihuli, Mutsamudu, Ouani, Domoni voir Fomboni), dans quelle autre ville des Comores est-il possible de trouver des infrastructures capables d’accueillir les enfants d’âge inférieur à 5 ans. Avant de prendre des mesures propres à la petite enfance, l’urgence est à la mise en place des structures publiques d’accueils dans toutes les localités des Comores. Lorsque les infrastructures existent, les nounous et les professeurs d’école transmettent avec efficacité l’éducation et le savoir. Dans le même temps, nos petits enfants intégrons de manière définitive les savoirs suivants : vivre en société avec des personnes d’horizons diverses, utilisations des dispositifs sanitaires, le goût du travail (lecture et écriture), le respect des ainés et de leurs camarades.

De la maternelle au primaire, la principale recommandation visera un ratio de 30 élèves par classe. Dans le primaire, il est important d’atteindre un ratio de 30 élèves par classe à court terme. A long terme, ce chiffre devra être revu à la baisse (maximum 25 élève par classe) car c’est avec ce nombre d’élève que nos enseignants seront plus efficaces. Si le travail en amont (maternelle et pré-primaire) est bien fait, les enfants ne rencontreront pas beaucoup de difficultés dans leurs études primaires.

Les autres points iront de la mise en place de programmes et d’activités pédagogiques de qualité pouvant conduire progressivement à l’apprentissage de la langue nationale. Enfin, une priorité sera accordée à la création des établissements spécialisés pour favoriser l’accès des élèves handicapés, l’amélioration des dispositions sanitaires et sociaux et une aide aux élèves en difficulté d’adaptation et d’apprentissage.

Secteur 2 : secondaire (enseignement général et professionnel)

Cette seconde étape des études d’un enfant est celle qui va faire de lui un homme ou une femme capable d’acquérir un savoir, de l’utiliser afin de choisir son orientation professionnelle. Pour que cette étape soit source de réussite pour nous et pour les Comores, dans le secondaire, je vous recommande notamment de supprimer dans un avenir proche le concours d’entrée en 6ème, de réformer le baccalauréat (le fait qu’on ne peut pas le supprimer comme dans les systèmes Anglo-saxons ou Nord Américains), d’arriver à un taux de 30 élèves par classe, d’accentuer la professionnalisation des formations initiales, d’ajuster les capacités en infrastructure et en ressources humaines, d’adopter les plateaux techniques, de créer des laboratoires en les dotant un équipement de pointe, de mettre en place un centre d’insertion, de renforcer la formation continue et l’instauration d’un cadre d’échanges permanents publics-privés. Ces mesures doivent concerner l’enseignement général, l’enseignement technique et l’enseignement professionnel. Espérons qu’elles ne resteront pas lettre morte comme c’est le cas de nombreux projets dans notre pays.

Par contre l’attention doit être apportée au secteur informatique et au secteur linguistique. En effet lorsque les lycéens ou étudiants Comoriens quittent leur pays et arrivent dans les pays occidentaux pour parfaire leur formation; leur manque de culture informatique (bureautique, langage informatique exemple C++ ou fortran) est un handicap sérieux pour leur réussite. Nos foyers n’étant pas identiques aux foyers occidentaux ou un enfant de 3 ans côtoient un ordinateur, il revient à l’état de mettre en place dans tous les établissements des ordinateurs pour que les élèves soient initiés à l’informatique. Il en va de même pour l’apprentissage des langues et une innovation dans ce secteur est primordiale. Des laboratoires de langue (salles équipés d’ordinateurs ou de télévisions) dans lesquels les élèves peuvent écouter des extraits de discours en arabe ou en anglais seront la bienvenue.

La dernière grande bataille concerne la mise au point d’une législation stricte des différents établissements scolaires qui pullulent Moroni et l’intérieur du pays. En effet il existe une multitude d’écoles primaires, secondaires et techniques qui se font de l’argent sur le dos des parents nécessiteux d’inscrire leur progéniture dans un établissement pour y étudier. La tâche pour laquelle ces établissements ont été crée c’est-à-dire la transmission du savoir, ne fait plus parti de leurs prérogatives mais passe au plan secondaire par rapport au profit financier. Le permis accordé à certaines personnes ou structures afin d’ouvrir des établissements scolaires privés aux Comores ne doit pas être attribué par complaisance. Si tel fut le cas, l’hémorragie doit être endiguée car ces structures ne font que rabaissées le niveau des élèves et étudiants Comoriens.

Secteur 3 : enseignement supérieur

Au niveau de l’enseignement supérieur les principales mesures iront de la création d’une structure de la vie étudiante dans tous les sites de l’Université des Comores, l’accélération du basculement au LMD, le développement d’une formation technologique courte dans le secteur industriel, la mise en œuvre dans l’espace universitaire d’un plan ambitieux de développement des technologies de l’information et de la communication.

Au niveau universitaire, les directives que préconiseront les organisateurs de la table ronde de l’enseignement iront dans le sens qu’il faut mettre plus d’accent sur les moyens financiers : équipés les laboratoires et les salles de cours. Donner aux étudiants les instruments capables de les rendre compétitifs. La recherche, la véritable doit être encouragée. Il faut mettre en place un organe de surveillance afin de vérifier et d’évaluer les laboratoires et les instituts de recherches.

Les enseignants chercheurs

Pour les enseignants chercheurs et les chercheurs œuvrant dans l’Université, les instituts cette université, les centres de recherches qui seront créés en plus du Centre National de Documentation et de Recherche Scientifique des Comores (CNDRS) et les laboratoires, la mesure phare sera la mise en place d’un fond (financement) durable capable de soutenir et d’impulser une nouvelle dynamique à la recherche Comorienne.

Dans ces secteurs ou points, un condensé des principales mesures qui seront adoptés a été fait. Il est toujours important de souligner et de reconnaître les efforts de chaque personne ou entité en l’occurrence dans le cas qui nous concerne, le Gouvernement du Dr. Ikililou Dhoinine par l’intermédiaire de son Ministre de l’Éducation Nationale, de la Recherche, de la Culture des Arts, chargé de la Jeunesse et des Sports, Monsieur Mohamed ISSIMAILA. Ceci étant dit, convenez avec moi qu’aux Comores, il n’existe plus un système éducatif fiable depuis les années 90 (si je ne me trompe pas). Dans un tel pays, la réorganisation ou table ronde (ou états généraux) de l’éducation, peu importe le nom, ne doit pas être un four tout (idées non réalistes), ni du coq à l’âne, ni un mélange hétérogène (pré-primaire, primaire, secondaire, université et recherche). Un mélange hétérogène n’a en soi rien de destructif mais pour qu’il soit constructif; il ne peut être mené en quelques heures ni quelques jours vue les problèmes qui minent les différents secteurs de notre système éducatif.

Pour moi cette table ronde que je vous propose devrait se faire de manière homogène pour chaque secteur éducatif. Lorsqu’on construit une maison on ne s’attaque pas au soubassement, à la fondation, aux murs et à la toiture de manière simultanée. Il est nécessaire d’aller secteur par secteur en prenant soin d’éviter la précipitation si l’on veut qu’action rythme avec réussite. Par soucis de cohérence avec la critique ci-dessus, un couplage entre une critique constructive et des propositions concrètes sera fait pour chaque secteur.

Un pays pauvre comme les Comores, son salut passe par la formation de sa population. Comme l’as souvent si bien dit un de mes professeur de l’Université Laval le Dr. Miala Diambomba, Ph.D. «si l’éducation coûte chère essayer l’ignorance». En méditant sérieusement sur cette parole de mon professeur d’économie de l’éducation, nos gouvernants comprendront où est la priorité des priorités

Repost 0
Mariama HALIDI HALIDI - dans EDUCATION
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 22:17

maman-bis.JPGVous trouverez ci-dessous une interview (audio) de Madame Sittou Raghadat Mohamed (Photo/ Archives), Présidente de FAWECOM (FORUM DES EDUCATRICES DES COMORES) sur la scolarisation des filles aux Comores accordée récemment à RFI (Radio France Internationale) :

 

 

HALIDI ALLAOUI (HALIDI-BLOG-COMORES)
Repost 0
Mariama HALIDI HALIDI - dans EDUCATION
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 22:20

Après avoir publié la liste des bacheliers de Ngazidja admis à l'issue des épreuves du 1er groupe (séssion 2010) vous pouvez cliquer ICI (palmarès des établissements de Ouani) et ICI (statistiques de l'ile) (fichiers en pdf) pour voir une partie des statistiques du Bac session 2010 à Anjouan (Ndzuwani).

 

Même si nous n'avons pas encore réussi à nous procurer la liste de tous les admis, vous noterez que tous  les candats qui ont été autorisés à passer l'oral sont admis.

 

Par ailleurs les élèves admis avec mention au Bac session 2010 à Anjouan (Ndzuwani) sont au nombre de trente quatre (34) : une seule mention BIEN et trente trois mentions ASSEZ BIEN. La seule BIEN est obtenue par un candidat de Ouani (EPAJ).

Les bacheliers de Ouani ayant obtenu une mention bien et assez bien sont :

  

Nom et prénom

Etablis. d’origine

série

mention

FAYAD  SAID  MAOULID

EPAJ

D

Bien

ALLAOUI  INESSE

GSD

D

Assez Bien

BENDAFI  KAMARDINE

ENTP

STC

Assez Bien

CHARAFOU FOUAD

ENTP

STC

Assez Bien

SIDI BEN ATTOUMANI

ENTP

STC

Assez Bien

DHOIMRAT ABDOULLATUF

ENTP

STI

Assez Bien

 

Nous présentons nos sincères félicitations à ces heureux bacheliers.

 

Halidi Allaoui

HALIDI-BLOG-COMORES

Repost 0
Mariama HALIDI HALIDI - dans EDUCATION
commenter cet article
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 23:45

1216 candidats, toutes séries confondues, sont déclarés admis jeudi 5 août 2010 à l’issue des épreuves du 1er tour : 926 (14% de taux de réussite) à Ngazidja, 60 à Mwali et 233 (11,87%) à Ndzuwani.

2922 autres candidats sont autorisés à passer les épreuves orales du 2eme groupe : 1811 à Ngazidja, 142 à Mwali et 969 à Ndzuwani .

Ces résultats sont meilleurs que ceux de l’année dernière.

En attendant la liste de tous les admis, vous trouverez ci-dessous celle de Ngazidja

Centre de Moroni
Sous-centre de Dembeni


Série A1

N° Nom et prénom Date/lieu de naissance Mention
6 Arnond Ali Abdou 25/05/1991 Mté de Moroni Passable
18 Hamada Moussa 01/02/1993 Dembeni B/O Passable
21 Ibrahim Msaidie 10/06/1991 Dembeni B/O Passable
22 Ibrahim Chando Nadhoim 03/03/1985 Ouzioini B/O Passable
26 Mohamed Ismael Mdoihoma 12/05/1986 Tsinimoichongo Passable
27 Mouslim Mmadi 03/03/1989 Vanadjou-Itsandra Passable
29 Nassufou Saidou 06/02/1992 Dembeni B/O Passable
33 Said Mohamed 13/03/1990 Mindradou B/O Passable
38 Abdallah Abdou 01/03/1986 Mté de Moroni Passable
40 Ahmed Abdillah 10/03/1990 Mte de Moroni Passable
45 Amina Abdallah Soef 22/08/1986 Famare B/O Passable
52 Dhoulfaou Ibrahim 13/05/1988 Tsinimoichongo Passable
53 Djamali Mmadi 31/12/1984 Mandzissani Badjini Passable
56 Echata Badrou 10/07/1986 Ntsinimoipanga Passable
65 Ismaila Ibrahim Mdziani 10/05/1987 Dembeni B/O Passable
69 Massoundi Mze Mouigni 10/05/1989 Mdjankagnoi B/O Passable
70 Mohamed Bacar Msa 16/04/1986 Mté de Moroni Passable
78 Nadia Ahamada 04/03/1991 Mdjankagnoi B/O Passable

Série A4
92 Abderemane Ahamada Papa 06/05/1992 Dembeni Badjini-Ouest Passable
109 Arbabidine Mohamed 11/02/1988 Mté d'ouzioini Badjini-Ouest Passable
173 Mohamed Hafidhou Mnemoi 01/01/1986 Famare Badjini-Ouest Passable
288 Faouziat Ahamada 11/05/1987 Vanadjou Passable
310 Halima Ali Boina 15/12/1987 Ntsoudjini-Itsandra Passable
326 Issilahi-Dine Mdroimana 04/07/1985 Dembeni Badjini-Ouest Passable
335 Latufa Ahamada Mliva 08/03/1984 Male Badjini-Est Passable
343 Mariama Madi 14/10/1989 Mkazi Passable
345 Mariama Moindjie 03/03/1984 Panda Badjini-Ouest Passable
349 Martine Ibrahim Mouigni 02/04/1987 Mdjankagnoi Badjini-Ouest Passable
350 Matelot Said Bachirou 24/03/1988 Ifoundihe-Chamboini Passable
351 Mbaraka Lihoma 10/02/1988 Ndroude-Mboinkou Passable
357 Mohamed Idaroussi 29/12/1990 Idjinkoudzi-Dimani Passable
358 Mohamed Soilihi Hamadi 18/07/1988 Sambakouni-Itsandra Passable
364 Moinahadidja Said Allaoui 17/11/1988 Mdjoiezi-Hambou Passable
365 Moindjoumoi Mzehamadi 31/12/1985 Demdeni Badjini Passable
369 Nadjma Soule 04/06/1984 Mté de Foumbouni Passable
370 Nafouanti Ahamada 19/12/1989 Mdjankagnoi Badjini Ouest Passable
375 Nissioiti Soule 22/01/1988 Mboude-Amboini Badjini-Ouest Passable
382 Radjabou Mmadi 15/06/1987 Nioumamilima-Badjini Passable
395 Said Mmadi 31/12/1979 Dembeni-Badjini/Ouest Passable
425 Zandjabila Yousssouf 07/11/1986 Ifoundihe-Chamboini Passable

Série D
434 Naslati Ahmed 31/12/1990 Simboussa Badjini Est Passable
436 Seda Saidou 08/09/1991 Dembeni Badjini-Ouest Passable
440 Ahamada Hassani 04/03/1991 Dembeni Badjini-Ouest Passable
441 Ahmed Youssouf Kadafi 31/12/1987 Panda Badjini-Ouest Passable
447 Naima Mohamed 15/02/1991 Dembeni Badjini Ouest Passable

Sous-centre de Foumbouni
Série A4
481 Faracha Youssouf 06/05/1989 Foumbouni-Bandjini Passable
489 Hadidja Athoumani 16/02/1987 Dzahadjou-Badjini Passable
522 Sophie Abdallah Mze Soilihi 08/01/1991 Mitsamiouli Passable
548 Assiandi Chanfi 04/09/1984 Mté de Moroni Passable
557 Boina Hadji Ahamed 22/11/1987 Male Badjini Est Passable
574 Ibrahim Moimine 10/12/1981 Male Badjini Est Passable
594 Mouhamad Anbdou Mdoihoma 25/12/1987 Nioumadzaha-Badjini Passable
609 Soifoini Assoumani 27/12/1989 Ouemani-Mitsamiouli Passable


Série D
630 Chafianti Mmadi Mouigni 10/04/1986 Bangoi Hambou Passable
631 Hassanati Athoumani 21/04/1991 Koibani-Badjini Passable


Sous-centre de Mbeni
Série A1
839 Alhousseine Ibnou Anli Abdoulhalik 06/05/1990 Mbeni Passable
840 Ali Ahamada 23/01/1983 Mnoungou Passable
844 Mardhuya Mchangama 12/04/1992 Sadamhouoimboi Passable
845 Mariama Maecha 08/08/1988 Mbatse-Hamahamet Passable
848 Mouanwiya Ali Mmadi 29/04/1991 Mbeni Passable
849 Moussa Abdourazak 01/01/1989 Mnoungou-Hamahamet Passable
850 Nabher Mohamed Chanfiou 28/08/1991 Mbeni Passable
851 Nemata Ahamada Matrafi 12/12/1990 Mbeni Passable
852 Omar Ismael 31/12/1993 Mbeni Passable
854 Toianti Abdou Hadji 02/12/1990 Mbeni Passable

Série A4
928 Saandia Said Djibaba 31/12/1990 Chezani-Mboinkou Passable
953 Abderemane Ali 12/04/1987 Sadani-Oichili Passable
956 Abdillah Ahamada 28/11/1991 Mbeni Passable
964 Abdoul Anzize Salim 03/03/1991 Mbeni Passable
975 Ahamed Ahamada 03/03/1989 Heroumbili-Hamahamet Passable
990 Amina Ibrahim Halima 13/03/1991 Salimani-Hamahamet Passable
998 Amine Charif Toihiri 03/04/1984 Chezani-Mboinkou Passable
1001 Andhumata Mohamed 09/12/1988 Seleani-Hamahamet Passable
1003 Anfia Said Omar 19/06/1989 Mbeni-Hamahamet Passable
1015 Atuya Ahamada 26/02/1990 Mbeni Passable
1016 Ayissati Mohamed Anzize 11/05/1990 Mbeni Passable
1027 Chamsia Younoussa 22/12/1989 Itsandzeni-Hamahamet Passable
1029 Chanfiou Saandi 11/03/1989 Mbeni Passable
1035 Djiad Assoumane Himidi 20/04/1989 Mbeni-Hamahamet Passable
1046 El-Habib Saindou 02/01/1992 Gege Anjouan Passable
1048 Faharidini Ali Mbae 07/01/1987 Ifoundihe-Hamahamet Passable
1050 Faissoili Maoulida 22/01/1984 Itsandzeni Passable
1055 Fatima Abdillah Hassani 10/06/1991 Mbeni Passable
1057 Fatima Abdou Mfoihaya 01/07/1987 Mté de M'beni Passable
1058 Fatima Ali 31/12/1986 Moidja-Hamahamet Passable
1059 Fatima Ali Abdallah 15/03/1984 Moidja-Hamahamet Passable
1078 Hadidja Ahamada 31/12/1989 Madjeoueni-Mboinkou Passable
1087 Hadidja Said Soilihi 11/10/1992 Moroni Passable
1093 Hakim Plasse 12/01/1989 Mitsamiouli Passable
1097 Hamdani Moussa 31/12/1988 Seleani-Hamahamet Passable
1099 Hamidou Ahamada Mboreha 05/08/1989 Mbeni Passable
1106 Hassani Ali 17/02/1989 Milembeni Itsandra Passable
1108 Hassani Zahara 10/06/1990 Mbeni Passable
1109 Hissani Fadhuili Mhoudini 04/03/1987 Mbeni Passable
1124 Jannette Mdahoma 31/12/1990 Heroumbili-Hamahamet Passable
1137 Latufa Hassani 07/11/1988 Heroumbili Passable
1139 Lioili Abdou Mbae 03/05/1985 Madjeoueni M Passable
1165 Mbai Zalhata 13/02/1988 Mbeni Passable
1168 Mdahoma Ali Abdallah 24/07/1986 Mbeni Passable
1169 Mdahoma Djouairiat 26/09/1991 Mbeni Passable
1176 Mmadi Tachirifa 20/05/1990 Nioumamilima-Mboinkou Passable
1177 Mmadi Abderemane 02/03/1991 Mbeni-Hamahamet Passable
1178 Mmadi Ahamada 02/03/1991 Mbeni Assez Bien
1206 Moinaecha Djambae Mhoma 10/06/1990 Mbeni Passable
1207 Moinaidi Zoubeiri 19/06/1985 Mté de Mbeni Passable
1209 Moudhrati Youssouf 16/10/1990 Chezani-Mboinkou Passable
1214 Moutuou Youssouf 12/05/1989 Chezani-Mboinkou Passable
1219 Nadhumata Ahamada Mboreha 25/03/1991 Mbeni Passable
1222 Nadjim Soidiki 26/12/1986 Itsandzeni-Hamahamet Passable
1226 Nassuf Abdourahim 26/04/1988 Ndroude Passable
1230 Natali Mbae Yahaya 31/12/1989 Bambadjani Hamahamet Passable
1231 Nazouati Ibrahim 25/09/1988 Chamle-Mboudé Passable
1248 Ramadhoine Said 18/02/1987 Seleani Passable
1254 Roukia Ibrahim 25/12/1990 Ouellah Mitsamiouli Passable
1270 Said Omar Ahamada Roufay 12/06/1990 Mbeni Passable
1272 Salim Abdou Hadji 20/11/1989 Mbeni Passable
1274 Sandi Ali Islam 15/08/1990 Mbeni Passable
1278 Soidroudine Mohamed 06/11/1987 Mbeni Passable
1279 Soifwata Ahmed Mohamed Omar 16/04/1990 Bouni-Hamahamet Passable
1283 Soule Abdou Moendandze 11/03/1986 Salimani-Hamahamet Passable
1289 Thamarati Mohamed 31/12/1989 Bouni-Hamahamet Passable
1292 Toiymina Mmadi 21/03/1987 Irohe-Oichili Passable

Série D
1317 Abdourahim Soilihi 26/06/1990 Mté de Mbeni Passable
1318 Ahmed Mouigni 03/08/1987 Mnoungou Passable
1328 Mougni Said 05/09/1993 Mbeni Passable
1330 Nassurdine Djoumoi 12/02/1993 Chezani-Mboinkou Passable
1334 Abdou Mohamed Nadjma 16/11/1991 Mbeni Bien
1335 Abdoulanziz Abdillah 28/08/1989 Mbeni Assez Bien
1336 Abdoulhalim Daira 01/07/1992 Itsandzeni-Hamahamet Passable
1338 Amatoul-Adhum Said Hassane 02/11/1990 Mte Mbeni Passable
1339 Arwa Abdoulhakim 09/07/1992 Mbeni-Hamahamet Assez Bien
1340 Asmata Hassan 20/02/1991 Mbeni Passable
1341 Assadillah Mohamed 26/07/1989 Itsandzeni-Hamahamet Passable
1342 Boina Zalfata Moegnidaho 24/03/1991 Mbeni Passable
1344 Fatihia Abdillah 06/01/1983 Mbeni Assez Bien
1345 Fatoumat Abdoussalami 11/08/1992 Mbeni Passable
1351 Moina Nafissa Said Mmadi 24/05/1990 Mbeni Passable
1352 Said Assoumani Abdallah 17/02/1990 Mté de Mbeni Assez Bien
1355 Salafia Mohamed Maarouf 24/05/1991 Mbeni Passable
1356 Soifiat Abdou Soumara 21/04/1990 Mbeni Passable

Sous-centre de Mitsamiouli
Série A1
1362 Bacri Bacari Mohamed 30/12/1992 Ouellah-Mitsamiouli Passable
1715 Bahiati Athoumani 18/01/1986 Ivembeni Passable

Série A4
1397 Abdoul-Halim Hadji 28/07/1989 Mitsamiouli Passable
1402 Abdousalami Ali Hamadi 29/08/1988 Bangoi-Mafsankoa Passable
1404 Abidina Mohamed Ali 23/12/1990 Koua Mitsamiouli Passable
1406 Aboubacar Ahamada 01/01/1986 Mté de Mitsamiouli Passable
1409 Adam Chabani 06/01/1989 Moroni Passable
1412 Ahamada Moissi 26/02/1992 Mitsamiouli Assez Bien
1434 Anis Ibrahim Youssouf 03/07/1991 Mitsamiouli Passable
1436 An-Ychat Yahaya 19/04/1991 Mté Moroni Passable
1529 Halid Ali Ahamada 18/01/1990 Mandza-Mboudé Assez Bien
1530 Halima Athoumani 31/12/1989 Hadaoi Passable
1534 Hamidou Rakizat 10/11/1992 Mitsamiouli Assez Bien
1570 Mohamed Djaffar Ousseini 09/06/1990 Ouhozi-Mitsamiouli Passable
1576 Mohamed Nadia 02/06/1989 Mitsamiouli Passable
1579 Mohamed Soilihi Seifi 20/11/1988 Heroumbili Passable
1597 Mouzna Chaabani 01/10/1989 Moroni Passable
1601 Nadel Ali 02/05/1990 Mitsamiouli Passable
1602 Nadhoim Ahmed Ali 19/05/1989 Mitsamiouli Passable
1728 Diamine Mouigni 20/08/1989 Nioumamilima-Mboin Assez Bien
1742 Fatima Ibrahim 24/03/1991 Batsa-Mitsamiouli Assez Bien
1774 Ibrahima Youssoufa 03/07/1985 Mitsoudjé Passable
1779 Kaid Ali Mohamed Choybou 05/06/1993 Moroni Passable
1807 Mohamed Abdou 03/03/1988 Toyfa Mitsamiouli Passable
1838 Nafissa Djambae 10/06/1988 Toyfa Mitsamiouli Passable
1839 Naima Ahamada 01/12/1982 Nioumdzaha Bambao Passable
1879 Sania Fadhuli 17/06/1987 Mitsamiouli Passable
1880 Sefdine Ahamada Soilihi 30/10/1990 Koua-Mitsamiouli Passable
1883 Sitina Mhoma 05/05/1982 Moidja Hamahamet Passable
1893 Toilanti Mmadi 13/09/1988 Pidjani-Mitsamiouli Passable
1894 Toilanti Youssouf 24/02/1988 Ouhozi-Mitsamiouli Passable
1903 Youssouf Moinaidi Mohamed 05/12/1994 Helendjé Passable

Série C
1913 Aboubacar Abdou 24/12/1992 Mitsamiouli Passable
1919 Idaroussi Abdou Mmadi 12/10/1990 Mitsamiouli Passable
1921 Mohamed Soiwafi Mohamed Nadjib 02/06/1992 Ntsaoueni Assez Bien
1926 Salim Said 24/07/1992 Moroni Assez Bien
1928 Ali Youssouf 12/03/1990 Ndzaouzé-Mitsamiouli Passable
1929 Badrou-Dini Abdoussalam 09/10/1990 Ntsaoueni Passable
1930 Ibrahim Djanfar 22/02/1990 Mitsamiouli Passable
1933 Zaghloul Mohamed Nassur 11/10/1989 Mandza Passable

Série D
1943 Ardinazade Maoulida 08/12/1987 Mandza Passable
1954 Mariama Chabani 27/07/1991 Mitsamiouli Passable
1964 Said Youssouf Mohamed 04/10/1984 Mitsmiouli Passable
1973 Amna Abdou 14/09/1989 Mitsamiouli Passable

Sous-centre de Moroni
Série A1
2005 Abdou Said Raissa 23/10/1991 Tsinimoichongo Passable
2006 Abdou Soimad Nafanti 26/12/1993 Samba-Mbodoni Passable
2010 Abdouroihamane Moussa 01/01/1989 Mkazi-Bambao Passable
2015 Adams Ahmed Othmane 01/07/1990 Moroni Passable
2016 Ahamada Djae Chaminat 01/09/1994 Domoni-Badjini Passable
2021 Ahmed Mounir 05/10/1989 Mté d'ouzioini Passable
2024 Al-Ans Abou-Bacar 30/08/1991 Ouani Anjouan Passable
2071 Chayma Bourhane 16/09/1990 Tsidje-Itsandra Passable
2074 Dhuaou Mohamed 25/03/1991 Mté de Moroni Passable
2087 Fahari Mkouboi 25/05/1985 Madjoma Dimani Passable
2088 Faidat Abdallah 19/05/1987 Mté de Moroni Passable
2089 Faila Said 15/09/1988 Dzahadjou-Mbadjini Passable
2090 Faiznat Issa Hamza 13/05/1989 Mté de Moroni Passable
2108 Hadharmot Said Karim 08/06/1986 Moroni Passable
2122 Ibrahim Mbae Chanfi 15/01/1989 Zivandani-Itsandra Passable
2124 Ibrahim Salimina Said 20/01/1982 Moroni Passable
2149 Maoulida Said 31/12/1987 Tsinimoipanga Passable
2174 Moustoifa Ahmed Mchinda 22/12/1988 Iconi Bambao Passable
2191 Noura Youssoufa 15/03/1992 Moroni Passable
2198 Oumou Salama Mohamed Soule 25/11/1989 Mdé-Bambao Passable
2208 Saandia Hamidou 12/12/1990 Chezani Mboinkou Passable
2219 Said Mohamed Faoulat 19/09/1991 Chouani Passable
2220 Said Omar Hachim 01/12/1990 Moroni Passable
2221 Said Omar Said Ibouroi 16/11/1992 Mde - Bambao Passable
2225 Samir Ali Ahmed 15/05/1990 Hahaya Assez Bien
2230 Soifiya Ibouroi Hamadi 20/09/1988 Batsa Itsandra Assez Bien
2233 Soulaimana Thami 25/10/1988 Bandamadji Domba Passable
2236 Sourayat Ahmed 02/03/1996 Tsidje-Itsandra Passable
2241 Twayifour Soudjay Ali Omar 04/03/1993 Iconi Bambao Passable
2242 Yassrat Ahmed Daoud 23/11/1990 Moroni Passable
2243 Youmna Aly Iboura 27/08/1990 Moroni Passable
2250 Zaharia Ali 31/01/1984 Iconi Bambao Passable
2252 Zainaba Ahamada 05/07/1986 Dzahadjou Itsandra Passable
2256 Zakidine Ahamada 20/01/1987 Hahaya Passable
2263 Abdillah Soifoine 04/06/1988 Bandamadji Kouboini Passable
2275 Achata Ben Ali Zahahe 31/12/1987 Oussivo Itsandra Passable
2277 Adam Twamaya 15/08/1987 Singani-Hambou Passable
2279 Ahamada Badaoui Mohamed 02/03/1982 Mbaleni Hamanvou Passable
2283 Ahmed Mohamed 05/01/1989 Salimani-Itsandra Passable
2285 Ahmed Attoumane Abdou-Latuf 09/09/1992 Mavingouni-Bambao Passable
2305 Anissa Ahamada 15/09/1989 Boueni Oichili Passable
2308 Ankili Mourchid 08/09/1990 Hantsambou-Itsanrda Passable
2310 Anrifata Said 16/07/1988 Milevani Passable
2313 Antufati Abdou Moumine 18/10/1988 Ouellah Itsandra Passable
2316 Aouthi Nawaoui 17/02/1992 Nioumamilima Passable
2320 Bacar Djounaid 16/06/1989 Bahani-Itsandra Assez Bien
2322 Badouiat Charif Said 19/08/1987 Koimbani-Oichili Passable
2328 Chadhouli Ali Zitoumbi 19/12/1988 Ntsoralé Mboudé Passable
2338 Daroueche Ali Hila 15/02/1988 Mté Moroni Passable
2351 Fahadi Mbechezi 20/12/1988 Bandamadji Domba Passable
2354 Faouzia Youssouf 16/01/1987 Mkazi Bambao Passable
2366 Fatoumia Boinahila 17/02/1987 Mbangani Hamanvou Passable
2368 Foudhoiyila Omar 02/11/1992 Nkourani Sima Badjini Ouest Passable
2371 Hadad Ben Mohamed 27/04/1989 Bandamadji-Domba Passable
2372 Hadidja Ahamada 12/03/1988 Nkourani Sima Passable
2373 Hadidja Ali Ibrahim 03/05/1991 Mindradou Badjini Est Passable
2391 Hassani Ali Ivessi 11/02/1990 Bandamadji-Kouboini Passable
2396 Hindou Ali Hamid 02/06/1991 Hasseindjé Passable
2442 Mistoihi Mandji 15/02/1989 Mdjoiezi Hambou Passable
2460 Mohamed Moustoifa 16/02/1990 Moroni Passable
2470 Mohamed-Elamine Msaidie Ibrahim 25/04/1990 Moidja-Hamahamet Assez Bien
2492 Naime Mohamed Ali 11/06/1990 Kouhani Oichili Passable
2493 Naouir Halidi 04/01/1989 Chitrouni-Anjouan Passable
2494 Nasfati Mssa Mbaraka 24/11/1992 Moroni Passable
2495 Nasrullah Salim Youssouf 19/06/1987 Selea Bambao Passable
2501 Nassurata Mohamed Toibibou 03/08/1990 Oussivo Passable
2510 Omar Nafanti 08/10/1989 Bandamadji Domba Passable
2511 Omar Nassurdine Mohamed 09/07/1992 Mté de Moroni Passable
2512 Ourfata Abendjade Ahamada 10/05/1993 Oussivo Passable
2515 Radhuya Hamidou 16/03/1990 Vanadjou Passable
2519 Rahimat Ali 31/05/1991 Moroni Passable
2520 Raihati Mahamoud Ahmed 14/09/1988 Moimoi Anjouam Passable
2523 Ramlatou Youssouf Ibrahim 31/12/1987 Dzahani Passable
2532 Sacha Salim Ben Abdallah Zanadien 23/03/1991 Mutsamudu Anjouan Passable
2539 Said Houssein Said Abdillah 01/04/1990 Ntsoralé-Dimani Passable
2542 Said Mze Abdallah 01/01/1987 Koua Mitsamiouli Passable
2545 Said Islam Mohamed Faizat 13/03/1990 Bandamadji-Itsandra Passable
2550 Salim Ali Boina 02/08/1989 Pidjani-Domba Passable
2559 Saouda Djae 28/11/1991 Mde Bambao Passable
2562 Sayira Hassani Ali 21/11/1989 Bagoi-Hambou Passable
2563 Silmay Abdou Salami 07/09/1990 Mohoro Badjini Est Passable
2564 Sitti Fatouma Mohamed 24/11/1992 Moroni Passable
2566 Soeifou Ali 10/04/1987 Singani-Hambou Passable
2567 Soibahoudine Ahmed 02/01/1988 Ivembeni-Mboudé Passable
2593 Zaitouni Saidou 09/07/1990 Vanaboini Passable
2597 Zalifa Ali Idjihadi 09/09/1988 Hahaya Passable

Série A2
2599 Abdillah Mmadi 31/12/1987 Djoumoichongo Passable
2600 Abdou Chakour Boina 27/04/1986 Mté de Fomboni Passable
2605 Abdouraouf Ismaila Ali 08/01/1989 Dimadjou Hamahamet Passable
2609 Ahamada Mbae 05/08/1991 Salimani-Itsandra Passable
2610 Ahamada Mze Bakari 12/07/1988 Milembeni-Itsandra Passable
2614 Ali Ahamada 14/09/1990 Iconi-Bambao Passable
2615 Ali Mhoma 30/03/1988 Douniani-Mboudé Passable
2617 Ali Ahmed Mbechezi 04/11/1987 Mdjoiezi-Boude Assez Bien
2620 Anliyat Ahamada Ali 17/03/1992 Mbeni Passable
2624 Assoumani Maoulida 28/06/1992 Mbeni-Hamahamet Assez Bien
2631 Dhwarifa Halidi 08/07/1990 Mdjoiezi Hambou Passable
2632 Fahad Adam 06/10/1989 Mitsamiouli Assez Bien
2635 Fakroudine Said 10/12/1988 Mté de Mandza Passable
2637 Fatima Ahamada 24/03/1987 Vanamboini Passable
2641 Halima Abdou 02/05/1984 Tsinimoichongo Assez Bien
2642 Hamida Bacar 10/08/1979 Mté de Moroni Passable
2644 Hassani Abdallah Msa 15/02/1989 Chamle-Mboudé Assez Bien
2647 Hilali Ahamada 15/06/1989 Bangoi Kouni Passable
2657 Loutfoune Saidou 12/06/1983 Vanamboini-Itsandra Passable
2658 Maarouf Hamidou 08/07/1988 Mohoro-Badjini Est Assez Bien
2659 Maoulida Djae 02/01/1988 Domoni Amboini-Mboudé Passable
2660 Mariama Djoumoi 23/12/1989 Ouellah Mitsamiouli Passable
2661 Mariama Ibrahima Mbae 07/08/1989 Oussivo Passable
2663 Marie Hassane 05/02/1984 Vanamboini Passable
2664 Marie Moibadi 25/12/1990 Koua-Mitsamiouli Assez Bien
2667 Mohamed Ali 09/01/1989 Mdé Bambao Assez Bien
2668 Mohamed Ali 31/12/1973 Ntsorale Assez Bien
2669 Mohamed Ali Ahmed 06/06/1986 Oussivo Passable
2673 Mohamed Saandi Mchangama 10/02/1988 Bouenindi Hamanvou Passable
2676 Nassabia Mlaraha 31/12/1989 Irohé-Oichili Passable
2678 Nassabia Said 12/02/1986 Pidjani Passable
2679 Nassilata Mhoma 08/03/1988 Mitsoudje Hambou Assez Bien
2680 Nemata Mohamed Youssouf 19/07/1990 Mbeni Passable
2686 Said Ahamada Mmadi Omar 10/12/1989 Mhandani Itsandra Passable
2687 Said Ibrahima 21/03/1991 Mbeni Assez Bien
2690 Said Mohamed Ben Said Harouna 04/03/1990 Mbeni Assez Bien
2691 Salami Mhoma 30/04/1989 Boueni-Oichili Passable
2694 Soilahoudine Hadji 02/04/1985 Boueni-Oichili Passable
2696 Soulaimana Issihaka 01/05/1990 Mbeni Passable
2697 Soulaimana Mohamed 16/11/1992 Mbeni Assez Bien

Série A4
2720 Abdou Houdha 17/11/1989 Sima Itsandra Passable
2723 Abdou Ben Said Asma 19/10/1988 Maternité de Moroni Passable
2728 Abdoulwahab Nadia Mdzadze Moina 12/07/1993 Mté de Moroni Passable
2748 Adinane Hamada 24/04/1986 Mavingouni Passable
2751 Afna Ibrahim 15/08/1990 Mdjoiezi-Hambou Passable
2757 Ahamada Mariama Ali 02/07/1989 Mvouni-Bambao Passable
2759 Ahamada Moindzioi 26/08/1994 Memboidjou-Mitsamiouli Assez Bien
2764 Ahmed Ali Amani 05/04/1989 Moroni Passable
2769 Ahmed Djoumoi Mze 08/11/1986 Chouani Hambou Passable
2781 Ahmed Azir Neimata 24/02/1991 Mitsoudjé Hambou Passable
2783 Ahmed Mze Myriam 01/06/1981 Moroni Passable
2785 Aicha Mohamed Moussa 14/02/1992 Tsidje-Itsadra Passable
2788 Aichat Mze Mbaba Djabir 29/04/1991 Moroni Passable
2840 Amnia Karani 12/11/1986 Ouellah-Mitsamiouli Passable
2841 Amrata Abdillah 15/08/1992 Diboini-Hamanvou Passable
2852 Anfasse Ahmed Said 15/03/1992 Mdjoiezi Hambou Passable
2856 An-Ichat Mohamed 21/02/1992 Itsandra Mdjini Passable
2858 Anissa Rachid 01/10/1991 Mté de Moroni Passable
2863 Anroibia Bacar Said 30/03/1991 Mté de Domoni Anjouan Assez Bien
2868 Anturiat Mohamed 27/08/1991 Mde Bambao Passable
2924 Bencheikh Ali Mze 18/02/1990 Ndrouani-Babao Passable
2932 Bounyamine Moussa Ousseni 09/09/1988 Ongojou-Anjouan Passable
2941 Chadhouli Ahamada 17/12/1992 Idjinkoundzi Passable
2957 Chamssoudine Ahamada Chanfi 15/12/1988 Nkourani-Sima Passable
2958 Chanrani Moussa 19/08/1981 Bangoi-Hambou Passable
2959 Charafaine Ibrahim 06/02/1991 Bangoi Hambou Passable
2960 Charfia Tourki 13/07/1988 Samba Mbodoni Passable
2962 Chifaou Hodhoaer 28/02/1993 Mté de Moroni Assez Bien
2970 Darkaoui Dayar Salim 12/06/1990 Moroni Assez Bien
2973 Djaffar Houda 19/08/1991 Mté de Moroni Assez Bien
3006 Faisoil Mmadi Bacar 06/05/1991 Dima Badjini Ouest Passable
3023 Faouziat Abdou Mmadi 18/01/1988 Mitsoudjé Hambou Passable
3032 Farouk Ali 03/10/1988 Moroni Passable
3038 Fatima Ali Abdou Msa 12/12/1989 Itsandra Mdjini Passable
3042 Fatima Kassim 01/07/1988 Ndrouani-Bambao Passable
3070 Gaston Hanitriniaina Oliva 30/07/1992 Mté de Moroni Passable
3131 Haycal Said Mohamed 07/02/1987 Moroni Passable
3133 Hilidi Jaffar Nisma Wyssam 18/01/1992 Mté de Hombo Anjouan Passable
3134 Hilma Mansoibou 06/11/1988 Chouani-Hambou Passable
3135 Hitami Ibrahim 31/12/1992 Bangoi-Kouni Passable
3139 Housnat Bahassane 03/07/1992 Moroni Assez Bien
3142 Houssamoudine Said Soilihi 06/10/1990 Moroni Passable
3188 Kamal Ahamed Bacar 05/04/1986 Mtsangadjou-Dimani Passable
3200 Kassim Youssouf Moustakim 24/12/1993 Djoiezi Moheli Assez Bien
3202 Khaled Ahmed Said Selim El-Baze 10/12/1991 Ntsoudjini Itsandra Passable
3204 Koulouthoumi Zouberi 03/10/1986 Singani-Hambou Passable
3230 Mammour Ali Zaki 10/08/1990 Mté de Moroni Passable
3236 Marahaba Chioni 06/04/1988 Oungoni-Domba Passable
3249 Mariamou Hachimo 13/12/1991 Hôpital El Maarouf Passable
3259 Mayda Abdallah 06/05/1987 Chouani-Hambou Passable
3262 Mchinda Mouradi 20/01/1991 Chambery Passable
3268 Mihidjay Ousseine Djoubeire 28/12/1991 Mté de Moroni Passable
3269 Mina Aly Radama 29/06/1989 Antsohiny-Mdc Passable
3270 Minlata Houdjati 24/03/1993 Irohe Oichili Passable
3272 Mirna Daroueche 18/08/1989 Moroni Passable
3273 Misbahou Nourdine Issouf 31/12/1988 Ongojou-Anjouan Assez Bien
3277 Mlanao Alliah 09/03/1993 Ntsoudjini Itsandra Passable
3282 Ahamada Nahere Kathidja 01/02/1993 Marseille 3e Passable
3297 Mohamed Assad 10/09/1993 Batsa Itsandra Passable
3301 Mohamed Hakeem 21/06/1989 Mté de Moroni Passable
3304 Mohamed Hamidou 10/10/1988 Dzahadjou Passable
3317 Mohamed Moumine 30/12/1989 Ouellah-Mitsamiouli Passable
3318 Mohamed Mourad 31/12/1992 Moroni Passable
3324 Mohamed Ali Dalya 19/03/1993 Mté de Moroni Assez Bien
3325 Mohamed Ali Fahad 19/03/1990 Kandzile Babjini- Ouest Assez Bien
3326 Mohamed Ali Nadia 03/09/1988 Bibavou Passable
3328 Mohamed Fakihi Abdou Elwahid 10/02/1990 Ntsoudjini Itsandra Passable
3330 Mohamed Ibrahim Ben Youssef 19/04/1990 Iconi-Bambao Passable
3334 Mohamed Youssouf Laila 18/08/1991 Mitsoudjé Hambou Passable
3350 Moinahalima Said Bacar 23/09/1992 Mté de Moroni Passable
3356 Mouigni Abdourahamane Zalya 20/05/1992 Mté de Moroni Assez Bien
3357 Mouigni Abdourahamane Zayla 20/05/1992 Mté de Moroni Passable
3359 Mounia Moussa 20/04/1992 L'hopital El Marouf De Passable
3373 Mouznat Hassane 05/11/1990 Mté de Moroni Passable
3379 Mze Zalfata Soihiri 06/01/1989 Singani-Hambou Passable
3391 Nadia Ahamada 12/02/1989 Serehini -Bambao Passable
3395 Nadjat Youssouf 27/07/1987 Mté de Moroni Passable
3402 Nadjim Mohamed Adame 06/09/1991 Hahaya Passable
3403 Nadjim Said Hassane Halidi 27/02/1990 Mté de Moroni Bien
3407 Nadjim Ali Hassane 02/01/1987 Hetsa-Hambou Passable
3438 Nasbatte Mohamed 07/11/1988 Mté de Moroni Passable
3449 Nassila Abdillah 13/05/1991 Ifoundihe-Chamboini Passable
3467 Natidja Mohamed 21/06/1991 Kouhani-Oichili Passable
3476 Nidal Nidhoim 27/03/1988 Mdjamaoé Anjouan Assez Bien
3483 Nourdine Mohamed Chabani 07/03/1986 Tsidjé Itsandra Passable
3510 Rabouanti Ali Hamadi 30/06/1993 Ndrouani-Bambao Passable
3534 Rikinaze Mmadi 07/02/1991 Mitsoudjé Hambou Passable
3537 Rouanyatou Toulaibi 06/06/1992 Mté de Moroni Passable
3540 Roukia Ahmed Abdallah 13/09/1990 Mté de Moroni Passable
3541 Roumli Ahmed Samira 09/02/1994 Ntsoudjini Itsandra Assez Bien
3542 Rasoamiaramanana Manambina 15/06/1991 Fandriana-Madagascar Passable
3552 Safina Harouna 30/04/1988 Mitsoudjé Hambou Passable
3555 Said Abdoulanziz 12/04/1992 Ivoini Mitsamiouli Assez Bien
3558 Said Ali Hassane 25/02/1991 Mohoro Badjini Est Passable
3579 Said Omar Elhad Lucman 16/08/1991 Mté de Moroni Passable
3589 Salami Houmadi 13/06/1988 Mremani Anjouan Passable
3597 Samia Mahamoud 03/01/1992 Mté de Moroni Passable
3598 Samihate Hassan Mohamed 17/09/1991 Mte demoroni Passable
3618 Siril-Waffa Jaffar 11/02/1990 Mté de Hombo Passable
3626 Sitti Inzati Hamadi 09/09/1989 Singani-Hambou Passable
3635 Soidiki Hassani Ali 27/12/1991 Ouellah Mitsamiouli Passable
3646 Soifiat Ali Mohamed Youssouf 12/05/1991 Mté de Moroni Passable
3652 Soifouwane Hassani 25/03/1988 Mté de Moroni Passable
3653 Soilah Boinali 21/04/1989 Itsandra Mdjini Passable
3659 Soilihi Mze Mbaba 16/04/1982 Moroni Passable
3662 Soioudati Daroueche 04/09/1989 Nioumadzaha Bambao Passable
3665 Soudjay Jah'i-Honore 13/02/1992 Grande-Synthe(059) France Passable
3673 Soule Antoyi 16/03/1993 Tsinimoichongo Passable
3675 Soumael Rosemine 21/02/1991 Mté de Moroni Passable
3684 Tandhuma Ibrahim 13/08/1992 Hetsa-Hambou Passable
3686 Taoufiki Bedja 30/08/1992 Ouellah-Mitsamiouli Passable
3708 Wassila Ahmed 11/05/1991 Chandra-Ajouan Passable
3719 Yousrah Binti Youssouf Said 03/02/1990 Pidjani-Domba Passable
3724 Youssouf Hakim Said 25/12/1990 Hadjambou Assez Bien
3733 Youssouf Said Abdallah 09/04/1991 Mkazi-Bambao Passable
3751 Zainaba Soule 15/07/1989 Mté de Moroni Passable
3756 Zaki Said Soilihi 07/12/1988 Moroni Passable
3775 Zarouki Abdallah 16/05/1991 Moroni Passable
3777 Zelyat Kamal-Eddine 10/04/1991 Moron i(Grande Comores) Passable
3783 Abasse Moussa 02/01/1989 Mavingouni-Moroni Passable
3791 Abderemane Ben Ali 27/04/1989 Salimani Hambou Passable
3796 Abdillah Mmadi 27/04/1987 Maoueni Passable
3797 Abdillah Mohamed Ali 03/10/1991 Iconi Bambao Passable
3813 Abdou Raouf Fayadhe 20/04/1987 Nioumadzaha Bambao Passable
3819 Abdoulhakim Said Abdallah 10/09/1990 Batsa-Itsandra Assez Bien
3822 Abdoulkarim Mohamed 27/04/1988 Moroni Passable
3826 Abdourahim Mmadi Idjihadi 02/01/1986 Fassi-Mitsamiouli Assez Bien
3832 Abidat Ahamada 22/07/1984 Mvouni Bambao Passable
3840 Aboubacar Mohamed Ali 07/05/1987 Oussivo Passable
3844 Aboudou Attoumani 10/11/1991 Mkazi Bambao Passable
3857 Ahamada Mchinda 10/02/1990 Mandza Mboudé Passable
3858 Ahamada Mdahoma 25/08/1991 Bouni-Hamahamet Assez Bien
3861 Ahamada Tadjidine 23/07/1988 Mitsoudje-Hambou Passable
3871 Ahmed Binti Kamarzade 08/08/1988 Nioumadzaha Bambao Passable
3894 Alexis Djanfar 13/04/1991 Mté de Moroni Passable
3898 Ali Abdou 31/12/1989 Hadjambou Passable
3900 Ali Ben Ali 08/03/1989 Ouellah-Hamahamet Passable
3909 Ali Soufiani Ranfiou 11/11/1989 Batsa-Itsandra Passable
3911 Ali Hassani 06/03/1991 Oussivo Assez Bien
3923 Allaoui Said 31/12/1987 Mboudadjou Passable
3942 Amir Said Ibrahim 19/01/1989 Mitsoudjé Hambou Assez Bien
3965 An-Ichat Ali Mtsounga 13/03/1992 Bandaoueni-Domba Passable
3974 Anoir Mmadi 10/03/1989 Midjendjeni Passable
3981 Ansufati Moumine 25/11/1987 Chouani-Hambou Passable
4007 Asmat Ibrahim 14/09/1986 Mvouni-Bambao Passable
4022 Assiata Mohamed 26/06/1989 Moroni Passable
4035 Attoumane Boina 05/01/1992 Chomoni Passable
4036 Attuya Mohamed 17/06/1991 Mdé Passable
4041 Azifati Youssouf Chanfi 29/07/1991 Ntsoudji-Itsandra Passable
4051 Badroudine Issa Moeva 28/03/1990 Mté de Moroni Passable
4075 Chabane Hassane 14/07/1989 Dzahadjou Oichili Passable
4082 Chamsoudine Ali Ibrahim 15/01/1990 Mté de Moroni Passable
4089 Charifa Ahamada 15/08/1989 Bibavou-Hamanvou Passable
4091 Charifiat Said Mouigni 06/08/1986 M'vouni-Bambao Passable
4095 Dafiou Mbadjini 26/12/1989 Nioumachoi Passable
4102 Djaouhariat Ibrahim 31/05/1992 Mté de Moroni Passable
4110 Dhouria Abdou 25/05/1990 Mté de Moroni Passable
4112 Dhouriat Toiha 05/03/1990 Selae Bambao Passable
4115 Djae Ibrahim 25/09/1990 Iconi-Bambao Passable
4117 Djaffar Aboubacar Mohamed Sidi 03/05/1989 Moroni Passable
4120 Djalali-Eddine Madi 24/01/1990 Mté de Hombo Passable
4121 Djalila Dhoul-Kamal 10/06/1991 Bimbini Anjouan Passable
4135 Djounaid Mbousri 25/08/1991 Bangoi-Kouni Passable
4149 Echata Said Abdallah 13/01/1986 Mvouni-Bambao Passable
4151 Echata Soilihi 11/12/1990 Chouani Hambou Passable
4181 Faidi Mohamed 06/11/1988 Chouani Hambou Passable
4183 Faissoil Abderemane 15/05/1988 Maternité de Moroni Assez Bien
4187 Fakri Abdallah 19/10/1988 Salimani Hambou Assez Bien
4188 Fakri Saadi 11/05/1980 Mkazi Passable
4202 Farahane Ali Bacar 12/02/1986 Hahaya Passable
4203 Farahane Soule Ibrahim 10/04/1990 Mtsangadjou-Dimani Passable
4204 Farahani Abdou 24/06/1988 Mté de Moroni Passable
4214 Fassulat Abdourahim 13/12/1990 Simamboini-Mbadjini Passable
4216 Fathani Ibrahim 28/01/1985 Mté de Moroni Passable
4231 Fatima Midiladji Ali 15/03/1988 Mirereni-Dimani Passable
4244 Fatima Youssouf 30/09/1990 Moroni Passable
4251 Fatouma Ahmed 13/03/1988 Mvouni-Bambao Passable
4276 Fousslata Said Mohamed 28/03/1992 Ouzio-Mitsamiouli Passable
4278 Goulam Rouchdati 01/09/1988 Malé-Badjini Passable
4295 Hadidja Hamadi 08/04/1989 Bangoi-Hambou Passable
4320 Hairia Aboudou Soilihi 21/06/1990 Sambakouni Itsandra Passable
4324 Halima Assoumani 31/12/1986 Moroni Passable
4329 Hamada Djamnazi 19/08/1989 Vouvouni-Bambao Passable
4363 Hikimata Abdou 15/01/1989 Pidjani-Domba Passable
4369 Houda Soilihi Moissi 13/12/1989 Mvouni-Bambao Passable
4370 Houdhayfata Abdou 04/05/1989 Maternité de Moroni Passable
4371 Houmadi Darkaoui 19/10/1988 Mirongani Passable
4372 Houmadi Daniali Sallah-Eddine 09/05/1987 Mté de Moroni Passable
4375 Housnathe Said Sakafou 29/09/1989 Iconi-Bambao Passable
4383 Housseine Nabil 14/02/1989 Iconi Bambao Passable
4386 Ibrahim Abdillah 09/04/1991 Itsandra Mdjini Passable
4393 Ibrahim Elhachimi 24/03/1991 Chouani Hambou Bien
4401 Ibrahim Mmadi 22/10/1987 Nioumadzaha Bambao Passable
4409 Ichata Msa 31/12/1984 Mvouni-Bambao Passable
4441 Isslame Daouda Rouchdi 30/12/1987 Djoumoichongo Passable
4447 Djaafari Hafsoit 25/08/1989 Foumbouni Comores Passable
4459 Kalathoumi Said Ali 31/12/1984 Moindzaza-Mboini Passable
4483 Katidja Youssouf 05/08/1990 Moroni Passable
4486 Khayirata Mouslimou 03/02/1993 Irohé-Oichili Assez Bien
4492 Laimouni Ahamada M'madi 12/09/1991 Hop El Maarouf De Moroni Passable
4494 Latufa Moegni Chanfi 12/06/1989 Bandadaoeni-Domba Passable
4496 Lazley Abtoihi 14/07/1989 Mitsamiouli Passable
4497 Maarouf Issa 21/05/1990 Mohoro Badjini Est Passable
4499 Madi Maoulida 14/08/1990 Moroni Passable
4500 Madi Mouigni Mlaraha 23/03/1985 Hahaya Passable
4501 Madiana Ali Halifa 10/03/1990 Mhandani Itsandra Passable
4503 Maecha Mroivili Moindze 15/02/1992 Bangoi-Hambou Passable
4506 Mahamoud Mostafa 18/12/1990 Domoni-Adjou Passable
4512 Nakdati Soule 04/11/1991 Maoueni-Dimani Passable
4513 Malizandro Salim 13/01/1991 Mté de Sima Anjouan Passable
4514 Maltouf Mmadi Msa 21/05/1990 Dimadjou-Itsandra Passable
4516 Manazila Kifiya 31/12/1983 Bangoi Hambou Passable
4519 Mansouri Youssouf 01/04/1984 Vanamboini Passable
4549 Mariama Abdou Ali 26/07/1990 Moroni Passable
4566 Mbae Moussa 20/12/1993 Sambakouni Itsandra Passable
4569 Moina Amina Ali 07/02/1988 Tsinimoichongo Passable
4573 Mhadji Adjilani 31/12/1988 Tsinimoipanga Passable
4581 Miriam Abdou 03/01/1988 Mkazi-Bambao Passable
4583 Mistoihi Mhadjou Ali 17/12/1990 Koua-Mitsamiouli Passable
4587 Mmadi Ahamada 15/08/1987 Vouvouni-Bambao Passable
4596 Mohamed Ahamada 16/07/1991 Mbangani Passable
4597 Mohamed Ali Ahamada 29/01/1990 Mtsamdou Oichili Passable
4600 Mohamed Ali Mohamed Ali 22/03/1989 Djoumoichongo Passable
4610 Mohamed Hassane 01/01/1990 Ouhozi-Mitsamiouli Passable
4614 Mohamed Ibrahim Omar 23/10/1988 Mitsamiouli Passable
4620 Mohamed Nafouanty 01/04/1991 Itsinkoudi-Oichili Passable
4625 Mohamed Said Abdallah 20/10/1990 Ouellah Mitsamiouli Passable
4627 Mohamed Said Soilihi 31/12/1990 Oussivo Passable
4638 Mohamed Elarif Mahamoud 29/01/1989 Dzahani Ii Passable
4644 Moilimou Rosanette 04/07/1990 Mohoro-Badjini Est Passable
4650 Moina Mina Ahamed 26/10/1990 Mté de Moroni Passable
4668 Mounirat Moussa 24/09/1990 Mitsoudjé Hambou Passable
4671 Mourtalwa Moustoifa 24/04/1986 Mté de Moroni Passable
4685 Nabaouiya Houmadi 01/03/1988 Kangani-Anjouan Passable
4686 Nadhamou Youssouf 31/12/1986 Mboudadjou-Bambao Passable
4693 Nadia Mohamed 08/10/1990 Sambakouni Itsandra Passable
4696 Nadjata Said Mohamed 08/10/1987 Ivoini-Mitsamiouli Passable
4717 Nakibou Mohamed 23/09/1990 Mbeni Passable
4726 Nasriya Soilih 13/06/1990 Iconi Bambao Passable
4733 Nassima Abdallah Kader 13/04/1990 Nioumadzaha Bambao Passable
4747 Natacha Saadi 25/08/1989 Ndroude-Mboinkou Passable
4750 Natidja Abdou Mmadi 12/04/1985 Djoumoichongo Passable
4753 Nawal Tino Msaidie 03/04/1990 Mté de Moroni Passable
4755 Nazra Radjab 20/05/1991 Moroni Passable
4774 Omar Moussa 15/03/1986 Bangoi Hambou Assez Bien
4795 Radhua Hassani Mdahoma 27/12/1985 Mbachile Bambao Passable
4804 Ramadhoini Chanfi 25/06/1990 Bangoi-Hambou Bien
4805 Ramadhoini Ali Mroivili 09/04/1989 Moroni Passable
4808 Ramlata Aboubacar 14/06/1989 Hadjambou Passable
4814 Rasmia Youssouf 11/06/1989 Mohoro Mabjini Est Passable
4818 Rayyane Dini Athoumani 22/05/1990 Mté de Moroni Passable
4820 Riad Alihad 31/12/1990 M'remani-Anjouan Assez Bien
4822 Rikinaze Ahamada 14/05/1988 Koua-Mitsamiouli Assez Bien
4830 Roukia Mze Hamadi 25/05/1988 Sambambodoni Passable
4834 Saada Ali 12/12/1989 Mvouni-Bambao Passable
4836 Saadi Rouwaida 08/10/1992 Mté de Moroni Passable
4847 Said Abdou Mvoulana 12/08/1989 Hadjambou Passable
4858 Said Mohamed 11/09/1988 Mté de Moroni Passable
4870 Said Abdallah Abderemane 27/07/1991 Moroni Passable
4881 Sailane Maabad 07/01/1989 Mvouni-Bambao Passable
4906 Saoudya Omar Mahamoud 19/09/1990 Moroni Passable
4918 Sitti Ibouroi 01/01/1989 Mkazi-Bambao Passable
4920 Sitti Naya Ibrahim Abdou 28/12/1993 Iconi-Bambao Passable
4924 Soef Ali 20/03/1991 Boueni-Bambao Passable
4927 Soidroudine Mbae 15/08/1992 Nioumadzaha Bambao Passable
4944 Souhayr Zaidi 24/08/1991 Vouvouni Bambao Passable
4955 Tabhithi Moussa 19/05/1990 Mdjoiezi-Hambou Assez Bien
4956 Tachirifa Rambouoi 02/06/1988 Bandamadji-Domba Passable
4957 Tadjiddine Saandiddine 26/04/1990 Moroni Assez Bien
4958 Tadjidine Assoumani 15/03/1985 Salimani Hambou Passable
4959 Tadjiria Mahamoud 19/11/1990 Mohoro-Badjini Est Passable
4961 Taoufik Maoulida 29/02/1992 Mté de Moroni Passable
4980 Wadhufa Mohamed Ibrahim 29/06/1990 Kandzile Passable
4981 Walid Ahmed Abdourahamane 19/12/1991 Ouzioini Badjin Ouest Passable
4989 Youssouf Abdou Mbae 25/07/1989 Heroumbili Passable
4994 Youssouf Archak 27/11/1992 Mitsoudjé Hambou Assez Bien
4999 Youssouf Mohadjou 22/11/1988 Mté de Foumbouni Passable
5002 Youssouf Ahamada 31/12/1989 Mvouni Bambao Passable
5003 Youssouf Faouzia 09/08/1989 Bahani-Itsandra Passable
5004 Youssouf Issa 26/04/1989 Mohoro B/Est Passable
5008 Youssoufa Mmadi Ahamada 02/07/1988 Gnambeni Passable
5017 Zaid Abdillah 18/11/1986 Boeni-Bambao Passable
5025 Zainaba Ahamed 03/08/1989 Koimbani-Oichili Passable
5026 Zaina Alhadhuire 25/12/1988 Tsidje-Itsandra Passable
5042 Zakaria Ali Yamani 05/02/1987 Bambadjani Hamahamet Passable
5055 Zalhata Ibrahim 16/03/1988 Itsinkoudi-Oichili Passable

Série C
5081 Abdoul-Aniou Ali Soilihi 07/01/1993 Moroni Assez Bien
5084 Achata Youssouf 05/03/1992 Tsinimoipanga-Domba Passable
5085 Ahmed Ali 28/04/1991 Mitsoudjé Hambou Passable
5087 Ahmed Ali Sourayat 21/03/1993 Moroni Passable
5088 Ali Mohamed Ali 18/05/1992 Mté de Moroni Assez Bien
5090 Ali Chanfi Alladine 12/01/1992 Mtsamdou Oichili Passable
5091 Bacar Ahmed 17/04/1989 Mté de Moroni Assez Bien
5093 Bouchrata Soulaimana Mohamed 29/05/1993 Moroni Passable
5094 Chamsa Halidi Abdallah 09/11/1992 Mté de Moroni Passable
5095 Chouenyib Ali 03/09/1991 Tsembehou Anjouan Assez Bien
5096 Djamaldine Abdou Bacar 16/09/1992 Hatsambou Itsandra Passable
5099 Elkanoune Mmadi Ali 15/09/1991 Moroni Assez Bien
5100 Farithat Cheikh Ahmed 22/06/1992 Mté de Moroni Passable
5101 Fourahati Ahamada Moi Mtsahoi 14/09/1992 Iconi Passable
5102 Frahati Hassane 04/12/1989 Nkomioni Hambou Passable
5105 Housseine Sitti Aichat 12/12/1992 Mté de Moroni Passable
5108 Ibrahim Toibibou 04/11/1988 Mté de Moroni Passable
5110 Issa Zelda 06/03/1992 Paris 13e(75) Bien
5112 Koulthoumi Ahmed Abdallah 19/11/1991 Mté de Moroni Passable
5114 Kurchi Salim 15/07/1992 Mté de Moroni Passable
5115 Mohamed Ali Ahmed 10/03/1990 Mvouni-Bambao Passable
5118 Mohamed Elamine Abderemane 07/03/1993 Sambakouni-Itsandra Passable
5121 Mourchid Mohamed 06/05/1989 Mté Mbeni Passable
5123 Naoufad Saandi Saidou 22/04/1992 Domoni Badjin Ouest Assez Bien
5124 Nassor Salim Najlaa 21/04/1992 Mté de Moroni Passable
5127 Nouracham Hamid 13/05/1992 Dakar Passable
5128 Nouwair Hassani Ahamada 11/08/1993 Mbeni Hamahaemt Passable
5129 Oubeidillah Iliyassa 16/10/1986 Seleani Hamahamet Passable
5133 Salim Bacar 14/09/1992 87 Av. D'altkirch (France) Bien
5138 Toilibou Taoufique 14/11/1988 Mté de Moroni Passable
5139 Tsiahina Adellain 10/08/1992 Antsiranana Assez Bien
5140 Velontsara Maolida Jean 12/10/1990 Fomboni-Moheli Assez Bien
5141 Wirdane Omar Abdoul-Wahab 01/01/1992 Dembeni Badjini Ouest Passable
5142 Yimmadoudine Adam 04/10/1990 Moroni Passable
5143 Zainoudine Ahmed 31/12/1992 Tsinimoipanga Passable
5145 Abdallah Abdoulhakim Mohamed 23/08/1993 Medina Mounawarah Très Bien
5151 Abdoul-Karim Soilihi Ali 07/01/1983 Kourani Mkanga Passable
5152 Abdoul-Madjid Mouigni 10/03/1992 Bandadaweni Domba Passable
5154 Abdourahim Imrane 26/09/1991 Mbeni Assez Bien
5155 Abou Assoumani 03/02/1986 Nioumadzaha Badjini Est Passable
5160 Ali Youssouf 30/01/1989 Moroni Passable
5162 Amal Yahaya Djae 12/02/1991 Mte Mbeni Passable
5168 Assad Ben Abdou Said 07/03/1991 Hantsindzi Mboinkou Passable
5172 Chanfi Mbae Nazrat 14/02/1991 Mbeni Passable
5173 Chanfiou Ahmed Mboreha 20/11/1991 Mbeni Passable
5174 Charafouddine Mohamed Cheikh 04/01/1993 Nounambadani Assez Bien
5175 Dahilouni Chipinda 15/08/1989 Dindri-Anjouan Passable
5179 Djaouharia Charif Mohamed 15/08/1993 Salimani-Itsandra Passable
5180 Douan-Ou Abdoulkayoum 05/11/1991 Mbeni Passable
5183 Fahardine Soilihi 14/11/1992 Pidjani Domba Passable
5185 Hamza Abdou Soimadou 19/12/1990 Chamlé-Mboudé Passable
5187 Houdhayifati Ali Ben Ali 26/08/1987 Moroni Passable
5190 Ihiaoudine Said Hassani 31/12/1989 Djomani Mboudé Passable
5191 Kamardine Adam Abdou 04/10/1990 Moroni Assez Bien
5192 Loutfi Ibrahim 03/05/1988 Mté de Moroni Passable
5193 Loutfi Soule Issa 11/01/1993 Mvouni-Bambao Passable
5194 Maaloumi Hassani 18/10/1990 Maoueni Dimani Passable
5195 Mahamoud Avouca 29/07/1989 Ntsoudjini-Itsandra Passable
5196 Makthalina Ismael 07/05/1987 Mté de Moroni Passable
5198 Mhoudine Nataly Abdou 13/03/1992 Mté de Moroni Passable
5199 Miftahou Mahamoud 25/09/1990 Dimadjou-Hamahamet Passable
5201 Mohamed Kaambi 07/02/1992 Nindri-Anjouan Passable
5205 Mohamed Elhadi Chiyithi Bounou 03/07/1989 Mbeni Passable
5206 Mohamed Soiwaf Mhadjiri Islam 22/08/1993 Foumbouni B/Est Passable
5207 Mouandhe Mouslim 13/03/1989 Koimbani Passable
5209 Moustadine Ali Abdillah 11/03/1989 Ouellah-Itsandra Passable
5211 Nassuf Ahamada Mhoussini 07/11/1989 Mbabani-Hambou Assez Bien
5212 Nassurdine Mouigni 05/03/1990 Djomani Mboudé Passable
5215 Oumayrata Mdhikiri 27/08/1991 Mté de Moroni Passable
5216 Rayanou Mohamed 29/12/1989 Idjinkoundzi-Dimani Passable
5217 Said Abdallah Moustoifa 28/01/1991 Mboudé-Boini Badjini Assez Bien
5220 Sam Chamsi 20/03/1990 Ndroudé Passable
5227 Takidine Abdoulfatah 17/09/1989 Mkazi-Babao Passable
5228 Youssouf Ali 05/04/1989 Ndroude Mboinkou Passable
5229 Youssouf Mohamed 25/03/1990 Hahaya Passable
5230 Youssouf Msaidie 03/03/1990 Tsinimoipanga Passable
5231 Zainou M'madi Mroimana 23/03/1991 M'vouni Bambao Assez Bien

Série D
5241 Abdoulhalim Ben Thabiti Ibrahim 05/08/1988 Mitsamiouli Passable
5242 Abdourahim Ben Adbou Moussa 16/02/1992 Mté de Foumbouni Passable
5243 Abdouroihim Moussa 20/08/1991 Ouani-Ajouan Passable
5244 Abeid Said Nassor 20/06/1992 Mté de Moroni Assez Bien
5245 Aboubacar Abderemane 01/01/1992 Moroni Passable
5248 Aboussoir Kifia 29/12/1990 Koua-Mitsamiouli Passable
5252 Achirafi Fayssoil 06/12/1988 Koimbani Passable
5257 Ahmed Djoumoi 03/03/1990 Ivembeni Passable
5260 Ahmed Fazul Mhamadi 27/12/1992 Mté de Moroni Passable
5272 Ali Said Mbae 20/12/1988 Domoni-Badjini Ouest Passable
5274 Ali Amani Nasra 20/06/1996 Singani Hambou Passable
5278 Aliamani Ismael Fathiya 03/10/1991 Mté de Moroni Passable
5279 Alyachourtu Daroueche 31/05/1990 Ndrouani-Bambao Passable
5280 Amblat Ali Ahmed 09/06/1992 Iconi-Bambao Passable
5294 Azihar Mohamed 04/06/1992 Chouani Hambou Passable
5297 Badroudine Abdou Salam 26/09/1991 Mté de Moroni Assez Bien
5300 Bakary Azad 13/09/1992 Mté de Moroni Passable
5301 Ben Soultoine Abdou Mhadji 06/07/1991 Mté de Moroni Passable
5303 Bouchrati Maoulida Ali 11/06/1990 Mté de Moroni Assez Bien
5304 Bourhane Faydat 18/04/1993 Mté de Moroni Passable
5305 A. Chamsddine-Vinguidassalom Farouk 30/03/1992 Mté de Moroni Assez Bien
5307 Chipier Kaissoiria 03/10/1992 Tsidjé Itsandra Passable
5308 Dahalani Salim 18/03/1992 Rabat Maroc Passable
5310 Darkaoui Moussa 15/02/1989 Panda Adjini Ouest Passable
5312 Dhoirfina Mohamed 23/06/1992 Hombo Mutsamudu Assez Bien
5313 Djaffar Amina 10/04/1990 Mté de Moroni Passable
5319 Fakhr-Eddine Ahmadi 25/07/1991 83 Boulevard De L'hopital Passable
5320 Fahadi Youssouf 04/06/1990 Seleani-Hamahamet Passable
5322 Fahamoe Yousra Mohamed 28/09/1991 Moroni Passable
5326 Farahane Ben Djadid 18/05/1992 Mitsoudjé Hambou Passable
5328 Farid Mkavavo 17/05/1992 Ntsorale-Dimani Passable
5331 Fatouma Moindze 25/07/1986 Koimbani-Ochili Passable
5333 Fayd Ali Mohamed 16/07/1989 Mté de Moroni Passable
5334 Fazali Djoumoi 11/08/1988 Dembeni Badjini Ouest Passable
5336 Faznat Djoumoi 11/10/1990 Séléa Bambao Passable
5337 Ghanima Ahmed 16/04/1993 Mté de Moroni Passable
5343 Hairati Moubine Abdou Chakour 08/03/1988 Mté de Moroni Passable
5345 Himidi Abdou Ben Abdou 11/08/1989 Mté de Moroni Passable
5347 Harmia Ali Youssouf 18/10/1987 Mtsangadjou Passable
5351 Hichma Zoubert 08/03/1992 Hombo Passable
5352 Hikmat Keldi 01/10/1991 Moroni Passable
5353 Housni Youssouf 15/03/1991 Itsinkoudi-Oichili Assez Bien
5355 Ibrahima Nirsoih Losri 04/10/1991 Moroni (Comores) Passable
5356 Ibtissam Maeva Dhoimir 24/01/1992 Moroni Passable
5357 Idris Abderemane Sidi 18/04/1993 Domoni-Anjouan Assez Bien
5358 Idrissa Ahamada 11/12/1990 Maoueni Dimani Assez Bien
5359 Inasse Hadji Abdallah 04/01/1992 Hopital Universitaire De Jeddah Passable
5360 Ismael Maoulida 26/02/1990 Nioumamilima Mboinkou Passable
5363 Itibar Shaiam Ahamad 09/01/1993 Iconi Bambao Passable
5376 Mahamoud Mohamed Ali 25/12/1990 Maoueni Mboudé Passable
5377 Mahamoudou Maoulida 24/11/1989 Moroni Passable
5379 Mansour Malaki 09/05/1991 Malé Badjni Est Passable
5384 Mariama Soulaimane 21/07/1988 Tsidje-Itsandra Passable
5388 M'houssini Anfinat Said Mansouri 01/05/1993 Mté de Foumbouni Passable
5392 Mohamed Abderemane 12/07/1991 Mdé-Bambao Passable
5393 Mohamed Ali 01/01/1990 Chindini-Badjini Passable
5396 Mohamed Ibrahim 08/03/1989 Ntsoudjini Itsandra Passable
5397 Mohamed Mmadi Abdou 06/07/1988 Mbeni Hamahamet Passable
5398 Mohamed Rabbah-Bitat Hass 28/10/1992 Mté de Moroni Assez Bien
5402 Mohamed Hassani 07/09/1986 Iconi-Bambao Passable
5404 Mohamed El-Hadi Ahamada 02/04/1988 Mté de Koimbani Passable
5406 Mohamed Saiaf Aliamini 20/02/1990 Nioumamilima-Badjini Est Passable
5416 Moustafa Anasta 20/06/1992 Mté de Moroni Assez Bien
5417 Moustoifa Djaha 01/09/1992 Port - Louis Maurice Passable
5418 Muhieddine Aicha 14/04/1992 Moroni Assez Bien
5420 Nadjib Ahamada 06/05/1991 Mbeni Passable
5421 Nadjidat Hamidou 26/07/1988 Mté de Moroni Passable
5429 Nassur Ali Hamadi 21/11/1989 Mté de Moroni Passable
5435 Ounbaydat Mohamed 26/01/1992 Moroni Passable
5439 Rahma Mohamed 05/06/1993 Mté de Moroni Assez Bien
5440 Rahmatoullah Mohamed 30/01/1991 Mté de Moroni Passable
5441 Raissa Binti Issa Miradji 15/01/1991 Mté de Moroni Passable
5449 Said Soilihi 20/06/1995 Foumbouni Passable
5451 Said Mze 03/12/1989 Mitsoudjé Hambou Passable
5453 Said Hassani Haliba 24/04/1990 Foumbouni Passable
5456 Salim Ali Amir Yann 23/11/1990 Moroni Passable
5462 Soighir Mmadi Ali 17/04/1990 Chouani Hambou Passable
5463 Souandou Ibrahim 27/12/1991 Tsidje-Itsandra Passable
5466 Soumaya Said Omar Azhar 13/03/1991 Mté de Moroni Passable
5469 Tasmia Avouka 01/02/1991 Batsa Itsandra Passable
5470 Toihir Attoumane 31/12/1985 Bandracouni-Anjouan Passable
5471 Toihiri Farda 29/08/1991 Singani Hambou Passable
5474 Twaanti Mmadi 18/12/1988 Djoumoichongo Passable
5479 Youssouf Ali Yaoune 28/03/1991 Ntsoudjini Itsandra Assez Bien
5480 Youssoupha Ahamada Madi 13/04/1987 Ntsoudjini Itsandra Passable
5481 Youssouf Mdoihoma 09/03/1983 Mté de Moroni Passable
5489 Zalhata Mohamed Said 08/03/1990 Tsidje-Itsandra Passable
5493 Zoulayhat Chamsidine Mhadjou 13/02/1992 Mté de Moroni Passable
5498 Abderemane Houdat 02/07/1992 Mitsoudjé Passable
5500 Abderemane Said 05/12/1991 Djoumoichongo-Hambou Passable
5501 Abdillah Ali Youssouf 20/10/1990 Mtsangadjou-Dimani Assez Bien
5503 Abdillah Said 31/12/1989 Seleani Passable
5505 Abdillah Youssouf 29/12/1991 Itsinkoudi-Oichili Passable
5514 Abdou-Raouf Mohamed Adam 11/09/1989 Mhandani Passable
5516 Abdourahim Mohamed Ali Said 21/04/1985 Ifoundihé-Chamboini Passable
5519 Ahmada Ali Said 07/03/1991 Zivandani Itsandra Passable
5520 Ahamada Djae 05/05/1989 Nkourani Sima Passable
5529 Ahmed Youssouf Bourhane 27/08/1988 Tsidje Itsandra Passable
5537 Ali Hassani Anziza 13/05/1989 Malé-Badjini Est Passable
5542 Amina Mradabi 25/10/1990 Itsandzeni Passable
5544 Ammar Abdou Soimadou 25/12/1991 Chamlé-Mboudé Assez Bien
5546 Anfia Mohamed Mroimana 12/03/1989 Mvouni-Bambao Passable
5554 Assane Attoumane 18/05/1990 Bimbini-Anjouan Passable
5555 Assoumani Facra 20/06/1990 Iconi Bambao Passable
5559 Ayinata Said Youssouf 12/07/1988 Hadjambou Hamahamet Passable
5562 Bacar Nassuf 06/04/1989 Simboussa Mbadjini Est Passable
5565 Ben Ali Mohamed 21/02/1989 Mirontsi Passable
5573 Chanfiou Mohamed 10/10/1990 Heroumbili Passable
5580 Djamila Ahamada Mhamadi 31/12/1989 Oussivo Passable
5582 Djoumoi Misbahou 02/03/1989 Mohoro Badjini Est Passable
5587 Fahad Mohamed 06/03/1991 Noumamilima Passable
5588 Fahariat Moussa 10/08/1988 Salimani-Itsandra Passable
5589 Faisoil Ali Mze 07/07/1992 Bibavou Passable
5590 Faissoil Mhadji 28/03/1991 Bangoi-Kouni Passable
5591 Faissoil Mohamed 01/01/1990 Tsinimoichongo Passable
5593 Faoulat Ali Youssouf 11/01/1989 Moroni Passable
5594 Faouzia Darikaoui 22/03/1987 Mté de Moroni Passable
5596 Farhati Alhadhuri 27/04/1990 Nioumadzaha Passable
5602 Fatima Ibrahima 31/12/1990 Hadjambou Passable
5611 Hadidja Abdou 22/06/1990 Moroni Passable
5616 Hamza Djoumoi 20/06/1991 Séléa Bambao Passable
5618 Harouna Mzechehi 29/04/1987 Bamdamadji Domba Passable
5620 Hassane Ali Hamadi 05/08/1989 Tsidje-Itsandra Passable
5623 Hassani Omar Soilihi 15/11/1994 Moidja Passable
5628 Houssami Abdou 17/04/1990 Hantsindzi Passable
5631 Ibrahim Ali 06/09/1989 Mté de Moroni Assez Bien
5635 Ibrahim Soilihi Boina 16/10/1990 Mté de Mbeni Passable
5651 Kassim Ali Ibrahim 01/01/1986 Domoni-Amboini Passable
5665 Mariama Ali Soilihi 31/12/1989 Chezani-Mboinkou Passable
5672 Mikidadi Hadidja 12/02/1993 Ouzio-Mitsamiouli Assez Bien
5676 M'madi Issimail Mohamed Mouneime 02/07/1993 Mitsoudjé Hambou Assez Bien
5677 Mohamed Ahamada Mmadi 19/09/1989 Mvouni-Bambao Passable
5678 Mohamed Doukaine 24/05/1990 Domoni Badjini-Ouest Passable
5681 Mohamed Idriss 30/05/1987 Iconi-Bambao Passable
5685 Mohamed Younoussa 13/06/1988 Mté de Koimbani Oichili Passable
5689 Mohamed Nourdine Said 04/10/1990 Mbatsé-Hamahamet Passable
5692 Moindandze Wildane 07/08/1992 Mté de Koimbani Passable
5698 Moustakime Ahamada 23/08/1985 Vouvouni-Mboudé Passable
5701 Mtsashiwa Issa Moeva 13/09/1992 La Mté de Moroni Passable
5702 Mze Mouigni Mouigni Mmadi 10/08/1989 Iconi-Bambao Passable
5704 Nadjati Abdou 20/07/1991 Mitsoudjé Hambou Passable
5708 Nadjmat Ibrahim 31/05/1992 Mté de Moroni Passable
5711 Nassur Said Salim 03/03/1990 Vouvouni-Bambao Passable
5712 Nazli Abdourahim 12/02/1992 Mté de Moroni Passable
5715 Nourdine Athoumane 11/10/1989 Bangoi-Hombou Passable
5720 Oumoukoulthoum Mbae Mmadi 14/04/1991 Mbeni Passable
5723 Rabianta Maoulida 13/02/1991 Mvouni-Bambao Passable
5728 Raihat Attoumane 06/09/1991 Dzindri-Anjouan Passable
5733 Said Ibrahim Antoissi 03/09/1991 Mitsoudjé Passable
5737 Said Abdallah Said Abbas 24/09/1991 Mté de Mitsamiouli Passable
5755 Sourayat Bahassane 03/03/1992 Mté de Moroni Passable
5757 Tak-Har Msaidie 06/02/1989 Chomoni-Oichili Passable
5769 Zakia Mohamed Ahamada 28/10/1990 Mitsoudjé Passable

Série G
5792 Elamine Youssouf Mze 22/04/1989 Hasseindjé Oichili Passable
5822 Moina Baraka Abdallah Boina 15/03/1987 Moroni Passable
5855 Amina Saandi 12/11/1986 Itsinkoudi Oichili Passable
5862 Anziza Said Mdahoma 20/02/1987 Saabakouni Passable
5863 Asmahane Mohamed Elhad 12/03/1986 Mkazi Bambao Passable

Sous-centre de Ntsaouéni
Série A4
5940 Ahmed Said Mohamed 16/12/1992 Ntsaoueni- Mboudé Passable
5958 Asna Said M'saidie 09/09/1989 Mitsamiouli Passable
5965 Ben Idrisse Mchangama Madadi 09/07/1990 Mitsamiouli Passable
5967 Bilal Ahamada 22/04/1992 Mté de Mitsamiouli Passable
6019 Kamardine Issa 03/03/1990 Mandza-Mboudé Passable
6055 Nadjati Bakar 23/01/1987 Mté de Moroni Passable
6058 Nasfati Boina 23/10/1990 Ivembeni-Mboudé Passable
6076 Said Zarianti 25/12/1993 Ivembeni-Mboudé Assez Bien
6093 Toilha Ben Athoumane 01/11/1990 Mitsamiouli Passable
6110 Abdallah Youssouf 12/03/1990 Mté de Mitsamiouli Passable
6113 Abdillah Boussouri Anina 07/12/1988 Ntsaoueni Passable
6114 Abdillah Boussouri Anmaar 01/06/1991 Ntsaoueni Passable
6125 Abidina Moindjie 11/05/1990 Domoni-Adjou Passable
6130 Adam Nayila 22/12/1990 Djomani-Mboudé Passable
6132 Ahamada Radhouia 16/05/1992 Mandza-Mboudé Passable
6136 Ahamada Mmadi Chadhuli 28/12/1991 Ntsaoueni- Mboudé Passable
6138 Ahmed Mohamed 26/03/1985 Mitsamiouli Passable
6143 Ali Ismael Soilihi 18/03/1988 Djomani Mboudé Passable
6149 Alina Rachid 14/06/1988 Djomani-Mboudé Passable
6154 Anbchata Amirdine 19/12/1988 Djomani Passable
6155 Andhumata Ali 01/06/1989 Djongoé-Mboudé Passable
6156 Andhum-Dine Ali Ibouroi 03/08/1991 Dzahadjou-Itsandra Passable
6168 Asmahan Ben Ali Youssouf 12/05/1989 Djomani-Mboudé Passable
6169 Asmia Ahmed 03/03/1986 Ntsaoueni Passable
6170 Assad Youssouf 17/12/1991 Moidja-Mboudé Passable
6173 Assoumani Zainaba 24/12/1988 Chamle-Mboudé Passable
6187 Boina Fouad Makadir 08/05/1990 Hahaya Passable
6189 Bouratte Djamal-Layl 08/04/1989 Salimani Itsandra Passable
6195 Chamsia Said 17/01/1986 Bandamadji Domba Passable
6222 Fatima Oumouri 27/03/1984 Dzahani Ii Passable
6223 Fatima Moindjie 14/09/1986 Djomani-Mboudé Passable
6231 Hachim Ahmed 17/05/1990 Moroni Passable
6232 Hachim Bourhane 01/07/1989 Mtsamdou-Oichili Passable
6235 Hadidja Mmadi 12/11/1989 Ivembeni-Mboudé Passable
6263 Ichata Abdou Youssouf 05/04/1992 Djongoé-Mboudé Passable
6267 Ismael Rahma 08/04/1984 Moroni Passable
6278 Mahamoud Yahaya 31/12/1989 Djomani-Mboudé Assez Bien
6280 Mahamoud Elghassoir Ahamada Mhoumadi 12/07/1989 Itsandra Mdjini Passable
6296 Mariama Youssouf Abdoussalami 13/12/1993 Ivembeni Passable
6304 Mhoudini Msaidie 12/07/1982 Djomani Mboudé Passable
6311 Mohamed Binour 05/03/1989 Hahaya Hamanvou Passable
6336 Moustoifa Ali Hamadi 31/12/1981 Vanamboini Passable
6347 Nassuf Moindjie 01/01/1991 Chamle-Mboudé Passable
6349 Nassufati Mohamed 12/10/1986 Ivembeni Passable
6350 Nassur Abdou 15/02/1987 Djomani-Mboudé Passable
6375 Riama Soilihi 04/09/1991 Chamle Mboudé Passable
6376 Ridjali Mohamed 09/12/1989 Chamle-Mboudé Passable
6378 Roukia Mohamed Himidi 04/11/1985 Maoueni-Mboudé Passable
6382 Said Athoumani 07/01/1986 Mitsamiouli Passable
6383 Said Boinaid Mmadi 21/12/1990 Ivembeni Passable
6385 Said Mohamed 10/11/1990 Ngnadombeni Assez Bien
6386 Said Raounaki 05/05/1989 Ntsaoueni Passable
6411 Tamou Maoulida 02/08/1992 Douniani-Mboudé Passable
6412 Taoufik Abdou 18/01/1986 Mbachile-Bambao Passable

Série D
6441 Abdallah Mouigni 10/05/1991 Mté de Mitsamiouli Passable
6447 Bakari Attoumani Ansuf 15/08/1992 Ntsaoueni- Mboudé Passable
6464 Nafouanta Ali Mmadi 30/12/1985 Ndzaoudze-Mitsamiouli Passable
6482 Chafaou Bakari 29/12/1993 Ntsaoueni Passable
6484 Djaffar Houmadi 18/03/1988 Mitsamiouli Passable
6486 Faouzia Moilim Abdallah 18/04/1991 Ntsaoueni- Mboudé Passable
6487 Fatouma Ahamada 20/12/1990 Ivembeni Passable
6495 Maoulida Mohamed 22/09/1990 Mitsamiouli Passable
6499 Mohamed Abdillah 10/02/1991 Ntsaoueni- Mboudé Passable
6504 Moindjie Soibrata 04/10/1991 Douniani Passable
6508 Nafouanti Binti Ousseini 13/08/1991 Mitsamiouli Passable
6509 Nasserdine Mouignimali Mmadi 18/12/1988 Ntaoueni Passable
6512 Rasmiya Bacar 15/12/1990 Chamlé-Mboudé Passable
6513 Said Ali Houmadi 12/02/1984 Tsembehou Passable
6515 Said Mohamed Chissi 15/06/1990 Ouhozi-Mitsamiouli Passable

Sous-centre d'Ouzioini
Série A1
641 Baidami Wardat 31/12/1987 Ifoundihé Chamboini Passable
651 Abouhanifa Abdou 05/05/1990 Nioumamilima-Badjini Passable
658 Dhahabia Ahamada 25/08/1992 Nioumamilima Passable
659 Fakihidine Ali 31/12/1992 Nioumamilima Passable
662 Ibrahim Ahmed Dafine 05/01/1987 Domoni-Badjini Ouest Passable
664 Mohamed Ali 05/09/1990 Vanadjou Assez Bien
666 Nadhoim Ahmed 20/04/1992 Dzoidjou Badjini Ouest Passable
667 Rouchdati Ahamada 16/12/1990 Nioumamilima-Badjini Passable

Série A4
678 Amina Mmadi 08/08/1990 Nioumamilima-Badji Passable
692 Farhate Mouigni 10/03/1988 Dima Badjini-Ouest Passable
703 Maoulida Mohamed 22/03/1987 Dzahadjou Hambou Passable
707 Mirhame Mohamed 03/06/1989 Mté Rurale d'ouzioini Passable
708 Mohamed Amdjad Abdou Soilihi 10/03/1985 Ouzioini Badjini Ouest Passable
710 Mohamed Ahamada 23/07/1992 Mté Rurale d'ouzioini Passable
717 Moindjie Fayad 20/04/1990 Ouzioini B/Ouest Passable
750 Ali Boina 31/12/1978 Nioumadzaha B/Ouest Passable
754 Asmine Bourhane 25/04/1989 Simamboini B/Est Passable
757 Chafioudine Abdou Soilihi 24/03/1989 Dima Badjini-Ouest Passable
768 Faissoil Assoumani Mroudjae 31/12/1982 Ouzioini B/Ouest Passable

Série D
813 Abderemane Ahmed 05/07/1989 Ouzioini B/Ouest Passable
815 Arfachade Bacar 17/10/1990 Mté Rurale D'ouzioini Assez Bien
817 Ben Djadid Ali Moissuli 12/05/1992 Mté de Moroni Passable
820 Habib Azir 02/06/1992 Mté Rurale D'ouzioini Passable
821 Housseine Mmadi 27/12/1992 Mté d'ouzioini Passable
822 Moussa Antoiy 29/01/1992 Ouzioini Passable
831 Fouad Mohamed 28/12/1988 Tsinimoinpanga-Domba Passable

Halidi Allaoui
HALIDI-BLOG-COMORES

Repost 0
Mariama HALIDI HALIDI - dans EDUCATION
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 18:16

Societé – Journée de l’enfant africain / 1500 enfants ont pu réintégrer une scolarité normale

   

HZK Presse du 28 juin 2010. Le 26 juin 2010, a eu lieu à l’IFERE, la commémoration de la journée de l’enfant africain, une cérémonie placée sous le haut patronage du Chef de l’Exécutif de Ngazidja. Organisée par le Ministère de l’Éducation de l’île, la manifestation a été honorée de la présence des autorités, et a connu la présence des représentants du Programme des Nations Unies, et de l’UNICEF à Moroni.

La salle de l’IFERE était pleine d’enfants venus des écoles de la ville de Moroni, assister à la célébration de la journée mondiale de l’enfant africain, qui n’a pas pu se tenir le 16 juin pour des raisons de calendrier. Organisée par le Ministère de l’Éducation de l’île, cette cérémonie a eu le privilège de permettre à des enfants déscolarisés de reprendre le chemin de l’école malgré leur âge avancé pour la grande majorité d’entre eux.

Ce fut l’occasion pour l’Exécutif de l’île de distribuer des Kits en faveur de ces enfants dont certains de leurs familles n’ont pas les moyens d’assurer à leur progéniture, filles et garçons, âgés entre 10 et 17, un cursus normal. Quand aux enseignants qui ont encadré ces enfants pour des cours de rattrapage, ils ont bénéficié chacun d’un cartable approprié à leur métier d’enseignant en guise de reconnaissance. Quatre discours sont prononcés pour la circonstance, et ce fut une petite fille qui a assurée l’animation.

Des Kit aux couleurs de l’île autonome

Le premier à prendre la parole, le Directeur Adjoint de l’IFERE a montré le rôle prépondérant que joue son institution pour l’orientation et l’encadrement des enseignants et à tenu à montrer la disponibilité de ses supérieurs de soutenir l’enseignement. Ce fut au tour de la représentante par intérim de l’UNICEF de prononcer son allocution, pour montrer l’importance que son institution onusienne joue en faveur des enfants dans notre pays. Elle n’a pas manquée de rappeler l’importance de cette célébration au niveau international et l’orientation qu’à voulu donner pour la circonstance le l’exécutif de l’île autonome de Ngazidja en donnant la chance à plus de 1500 enfants de pouvoir réintégrer une scolarité normale. Ensuite une fille debout sur ses 17 ans viendra remercier les autorités de l’île pour la chance qui leur a été offerte, ainsi que la fourniture scolaire que ses camarades, comme leurs enseignants ont pu bénéficier.

Le Chef de l’Exécutif de l’ile autonome de Ngazidja, prenant la parole a fait l’historique du combat mené par les enfants de Soweto en Afrique du Sud, pour donner un sens à cette journée. Il a saisi l’opportunité pour louer les efforts consentis par Mme Moinafatima Djalim en sa qualité de ministre de l’Éducation de l’île autonome, avant de justifier le sens que donne son gouvernement à ce geste en faveur des enfants défavorisés.

Il faut savoir que des ONG interviennent aussi dans cet même ordre d’idée, notamment FAWECOM représenté par Mme Sittou Ragdat Mohamed, initiatrice de cette journée alors qu’elle était ministre des affaires sociales sous Djohar, et qui a estimé que « beaucoup d’efforts ont été apportés en faveur des enfants, mais que beaucoup reste encore à faire », tout comme Abou Said Mouigni, président de l’OCD, qui affirme que son organisation compte conduire très prochainement un projet similaire sur l’ensemble des trois îles.

Haled A. Boina

Repost 0
Mariama HALIDI HZK-Presse - dans EDUCATION
commenter cet article
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 19:41

Lu pour vous : Source : Indépendant.com / Edition du 1er mars 2010

PERPIGNAN
40 000 dollars pour une chercheuse de l'université


Djoudi-Roukia.jpgDjoudi Roukia, docteur en phytochimie, poursuit ses recherches à Perpignan. Mercredi, elle sera la première Comorienne distinguée par la Fondation l'Oréal et l'Unesco et recevra une jolie bourse.

Mercredi, Djoudi Roukia, 35 ans, recevra au siège de l'Unesco à Paris, une bourse de 40 000 dollars (environ 30 000 euros) afin de poursuivre ses recherches. A première vue, l'histoire ressemble à un conte de fées. Elle est en réalité le résultat de longues années d'études et de travail. Née aux Comores, elle est la dernière fille d'une famille musulmane de 6 enfants. "C'est peut-être pour cela que j'ai pu faire des études. Mes sœurs ne sont même pas allées au lycée. Ma mère m'a poussée à continuer" , raconte-t-elle timidement mais avec un grand sourire. Elle arrive en France


En 2003, avec en poche un DEA obtenu à Madagascar. Elle s'inscrit d'abord à l'université de Lyon où elle a brillamment soutenu, l'an dernier, sa thèse sur une plante médicinale endémique de l'île malgache, scientifiquement nommée radamaea montana. "A Madagascar, on utilise les feuilles de cette plante pour guérir la toux chez les enfants ; les racines et les graines sont utilisées en cosmétologie. Les femmes s'en font des masques du visage parce qu'elle éclaircit et rajeunit la peau grâce aux antioxydants qu'elle contient" , explique la jeune chercheuse. Mais surtout, Djoudi Roukia a découvert une nouvelle molécule, "de la même famille que les bêta carotènes" , pour laquelle elle a d'ores et déjà déposé un brevet.
Du végétal au vivant Thésarde donc, elle arrive à Perpignan en décembre dernier pour y effectuer un stage de post-doctorante au laboratoire de chimie, de biomolécules et de l'environnement de l'UPVD. Sa recherche pendant les deux ans à venir, va se porter sur les biomolécules marines d'intérêt biologique de l'archipel des Comores. "Je suis la seule chercheuse sur cette thématique" , se réjouit-elle. Objectif : une meilleure connaissance des organismes marins de l'espace côtier comorien pour ce qui est de la recherche fondamentale ; une valorisation de la biodiversité marine et la préservation des espèces menacées aux Comores, côté recherche appliquée.

En juin 2009, elle a déposé à Moroni, capitale des Comores, un dossier de demande de bourse d'études auprès de la fondation l'Oréal et de l'Unesco. Et en septembre, elle a eu la grande joie d'apprendre qu'elle était l'une des 15 chercheuses retenues à travers le monde. Et d'être, fierté supplémentaire, la première chercheuse comorienne dont le dossier est sélectionnée.

Isabelle Goupil 

Repost 0
Mariama HALIDI HALIDI - dans EDUCATION
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 22:35

 

Source : Alwatan n° 1509 du mardi 23 février 2010

 

Dans le cadre de l’introduction de la langue comorienne dans l’enseignement, le ministère de l’Education nationale a procédé hier à la remise des manuels relatifs

à l’introduction du shikomori dans le système éducatif et devant servir de base dans les différentes circonscriptions d’inspection pédagogiques régionale (Cipr) de Ngazidja.

 

Trois manuels élaborés par Mohamed Ahmed Chamanga, ont été remis aux inspecteurs et encadreurs pédagogiques des Cipr. Il s’agit de “Orthographe officielle du comorien : les principes généraux”, les manuels de la grammaire le “shiNgazidja” et le “shiNdzuani”. D’autres les manuels sur le shiMwali et le shiMaore sont

en élaboration.

 

Selon le directeur général de l’enseignement supérieur et de la recherche et chargé du projet “Introduction du Shikomori dans le système éducatif”, le projet ne pourra pas être vulgarisé dans l’immédiat dans toutes les écoles primaires du fait que les formations préalables n’ont pas pu être dispensées à tous les instituteurs du primaire. Cet argument pédagogique ajouté à un déficit de moyens financiers

a obligé à se focaliser en premier lieu dans les écoles coraniques rénovées. “Nous espérons accumuler suffisamment d’expériences à ce niveau des enfants de 3 à 5 ans et lorsque nous disposerons des moyens qu’il faut nous passerons aux écoles primaires”, a précisé le directeur de l’enseignement, Hamdani Bakar.

 

Selon toujours ce responsable, le ministère de l’Education nationale étudierait une nouvelle vision et stratégie du projet au bénéfice de tout le monde et un rapport succincte doit sortir bientôt. Il a assuré que sur cette base “il sera procédé à la

formation des conseillers et inspecteurs pédagogiques qui reste”.

 

Le projet d’introduction du shikomori dans le système éducatif est mis en place par le ministère de l’Education nationale en partenariat avec le Pasec il y a plus de deux ans et est accueilli et renforcé par l’Unicef.

 
Abouhariat Saïd Abdallah

Repost 0
Mariama HALIDI HALIDI - dans EDUCATION
commenter cet article
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 22:49
Mutsamudu, mardi 26 janvier 2010 (HZK-Presse) – Trois semaines après le déclenchement de la grève illimitée des enseignants au niveau des trois îles, à Anjouan et surtout malgré les multiples efforts des autorités de l’île pour la reprise des cours, les enseignants maintiennent de plus belle leur mouvement de grève.

Cette intransigeance inquiète beaucoup les autorités, et durant toute la semaine passée, elles ont multiplié les déclarations, pour montrer que la situation dépasse les bornes. Même le gouverneur s’est montré « soucieux » de l’enseignement dans l’île. Une semaine de choc pour les commissaires, a-t-on constaté, qui ont pris une série d’initiatives, notamment en engageant des pourparlers avec les enseignants et des rencontres avec l’intersyndical au gouvernorat de l’île.

La dernière initiative en date remonte au week-end dernier où les commissaires se sont confrontés avec les enseignants à travers divers débats organisés dans différentes régions de l’île, avec comme objectif d’impliquer les notables à la recherche d’une issue favorable à cette grève, qui devient une vrai casse tête, pour eux amis aussi pour toute la population.

Dans ces rencontres, les enseignants se sont invités et ont contredit les propos des commissaires, d’une part les objectifs du gouvernement d’Anjouan ont échoué et d’une autre ils doivent continuer leur tournée pour casser la grève.

« Comment ose-t-on nous traiter comme des bébés et nous dire qu’on ira chercher même des étrangers ailleurs pour venir organiser les examens à la fin de l’année, c’est comme du cinéma sinon on cherche à nous jongler, mais cette leçon est apprise par cœur, et ce n’est pas la première fois qu’on nous chante ce couplet, si au moins ces responsables avaient le courage de faire ne serait-ce qu’un geste… » raconte Nizar, enseignant.

Des enseignants ont affirmé que ce n’est pas la peine d’inciter les gens à aller à l’école alors que c’est une grève nationale et non locale. Avec le visage visiblement très en colère, les enseignants se sont néanmoins félicités d’avoir tenu bon car c’et le moment où jamais de faire entendre leur voix.

A propos de rencontres, on peut citer l’exemple de celle de Mutsamudu où le commissariat en charge de l’enseignement avait laissé entendre que la reprise allait être effective le lundi 25 janvier, or il n’en était rien. Comme si c’était du « malawano » juste pour se dire au revoir car la rencontre a duré plusieurs heures.

A Domoni, la même proposition a été faite par le commissaire en charge des finances, mais les domoniens ont refusé, ils ont exigé une ordonnance signée par le gouverneur, ensuite ils accepteront les termes du gouvernement. Là encore la discussion qui a duré plus de quatre heures de temps n’a rien donné. Du coup toutes les solutions doivent venir de Moroni par la délégation partie pour négocier.

Rappelons que tous les moyens ont été utilisés par les autorités de l’île afin que les enseignants reprennent le chemin de l’école ce lundi, mais peine perdue, on a constaté que ce lundi les portes des classes restaient encore sous cadenas.

Naouir Eddine Papamwegne
260110/nep/hzkpresse/21h00

Repost 0
Mariama HALIDI HZK-Presse - dans EDUCATION
commenter cet article

Pages